Catégories
Attaque Banque Cybercriminels Déchiffrement Etude informatique Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Uncategorized

Assurance Cyber pour Grandes Entreprises

L’assurance cybersécurité est un élément essentiel d’une stratégie de gestion des risques saine qui vise à atténuer correctement les pertes (financières).

Assurance Cyber pour Grandes Entreprises

Tokio Marine HCC, propose une assurance cybersécurité qui offre une protection complète et innovante, y compris la prévention de l’incident, la réponse aux crises et à l’expertise après l’attaque.

Les PDF ci-dessous montre la types d’attaques standard pour chaque cyber-période. Étant donné que la nature d’une attaque cyber peut avoir une profonde influence sur une entreprise, intervenez rapidement!

Dans son dernier rapport annuel sur les cyberattaques, Tokio Marine HCC International (TMHCCI) a établi le classement des 10 plus grands hacks en 2021. La compagnie d’assurance estime que les dommages s’élèvent à 600 millions de dollars.

Catégories
Attaque Cybercriminels Etude Europe Hôpital informatique Ransomware Sauvegarde informatique Sécurité Uncategorized

Observatoire des
signalements
d’incidents de sécurité
des systèmes
d’information pour le
secteur santé
Rapport public 2021

Le renforcement du niveau de sécurité numérique du secteur de la santé est une priorité pour
Ministère de la solidarité et de la santé. En ce qui concerne la sécurité opérationnelle, l’agence de
La santé numérique joue un rôle central, d’autant plus que l’intégration de la santé cert
à Inter-Fr en janvier 2021.
Aujourd’hui plus que jamais, mobiliser tous les acteurs, les directions, les experts techniques et
Les personnes de santé sont nécessaires pour faire face aux menaces de cybercriminalité
intensifié dans un contexte général instable.
2021 ont été marqués par de nombreux incidents majeurs attachés à l’attaque par
Ransomicial (CH de Dax, Villefranche-sur-Saône ou Arles), mais aussi à l’exfiltration massive de
Données (AP-HP et toujours récemment CNAM1
). Cependant, il n’y a pas eu d’attaque jusqu’à présent
Les coordonnées visaient fortement à inorganiser le système de soins français.
En 2021, CERT Health, qui a également obtenu la mission de prévention et d’alarme
Les menaces de cybersécurité avec les services de santé et de médecine, administrées
Déclarations à double événement (733) par rapport à 2020.
Cette augmentation s’explique en partie par les incidents que les prestataires de services rencontrent
(en particulier les hôtes) avec une part de marché importante. Des centaines de structures
Ainsi, les secteurs de la santé et des médicosociaux (40% des événements signalés) ont été affectés.
L’énoncé mensuel moyen de l’énoncé a également augmenté de 33% même s’il reste
relativement bas en ce qui concerne le nombre de structures concernant cette obligation de
annulation.
La Déclaration des entreprises et services médicosociaux augmente fortement (multiplié par 4)
par rapport à 2020, en particulier pour les entreprises qui accueillent les gens dans une situation avec
Handicap qui atteste leur bonne compréhension de l’extension du système à leur secteur
de l’activité.
Avec Ségur You Digital Health and France Relatements, Ministère de la solidarité et de la santé,
avec un soutien opérationnel de l’année et ANSSI a investi massivement dans l’amélioration de
Sécurité des systèmes d’information sur la santé. Collaboration entre les années et ANSSI dans les questions
Alerte et réponse à l’incident mis en évidence en 2021. Les deux agences travaillent à Synergi
Pour aider les acteurs à gagner de la maturité et à atteindre un niveau de résilience collective
Indispensable pour surmonter une attaque majeure.
Depuis le début de 2022, CERT Health a renforcé son soutien et s’est amélioré
Outils,
Développer leur capacité à faire face à une menace de plus en plus complexe.

Catégories
Attaque Bitcoins COVID-19 Cybercriminels Déchiffrement Hôpital informatique LockBit presse Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Uncategorized

3 cliniques spécialisées dans les soins ostéopathiques touchés par le Ransomware Lockbit 2.0

Bien que les vols et autres par logiciels malveillants sur les magasins d’applications continuent de croître, les logiciels traditionnels restent l’un des secteurs les plus lucratifs de la criminalité numérique.

3 cliniques spécialisées dans les soins ostéopathiques touchés par le Ransomware Lockbit 2.0

L’un des spécialistes de cette région, Lockbit 2.0, annonce avoir fait de nouvelles victimes françaises, avec des milliers de fichiers volés.

Trois cliniques couvertes par le Ransomware
Lockbit 2.0 Computer Hacker Group Repeat. Spécialisé dans le chantage numérique, cette bande organisée croit désormais en plus de 500 victimes, certainement plus que payé la rançon ou négociable souhaitée. Il sauve partout quand Thales pouvait voir en janvier dernier et s’attaquer à plusieurs sociétés françaises. Dans ses environs, des cliniques et un département.

Comme le rapporte Zataz, Lockbit 2.0 transmet des centaines de fichiers volés sur leurs nouvelles victimes. Parmi eux, trois cliniques spécialisées dans les soins ostéopathiques, sur 26 halls de consultation. Les pirates auraient mis la main sur 200 fichiers et dossiers dont le contenu, pour le moment, sera envoyé le 13 avril. Le département d’Ardèche fait également partie de la partie, mais assure qu’aucune donnée personnelle n’a été compromise. « L’étude que nous avons terminée, donc à ce jour, aucune fuite de données », a déclaré un représentant. Mais Lockbit prévoit d’émettre plus de 40 000 fichiers le 12 avril.

Catégories
Attaque Cybercriminels Déchiffrement Entreprise de construction Etude Hôpital hyères informatique LockBit Mairie Orange Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Ville de Hyères

Sauvegardes et ransomwares

Sauvegardes et ransomwares

Le problème est que les sauvegardes ne sont pas à la conception protégée contre le ransomware. Comment faire vos sauvegardes pour contrer les ransomwares? Une approche à plusieurs niveaux est essentielle pour les protéger.

Sauvegarde CMC eCura de Titan-informatique

Sauvegardes locales
Les sauvegardes locales ont l’avantage d’être facilement accessibles en cas de besoin, mais elles sont également beaucoup plus vulnérables aux:

– Attaques informatiques qui se sont répandues sur le réseau de la société
– Casse du support de sauvegarde
– Incendie
– Vol de votre matériel

Sauvegardes dans le cloud

Le cloud est un support très pratique, mais la copie de ses fichiers dans le cloud ne constitue pas une sauvegarde efficace, en particulier lorsqu’il s’agit de ransomware. En plus du problème de la souveraineté de vos données lorsque vous soumettez vos données aux GAFA(Google Drive, Amazon, Dropbox, Microsoft OneDrive …) utilisent souvent automatiquement la synchronisation des fichiers.

Ce qui signifie que lorsque vous êtes infecté par un ransomware, les fichiers cryptés peuvent être synchronisés de la même manière que des fichiers sains. Vous devez vous assurer de choisir une solution de sauvegarde réelle qui ne copie pas seulement des fichiers. Notez que plusieurs fournisseurs de sauvegarde Cloud offrent désormais un paramètre « Multi versions de fichiers » qui vous permet de récupérer une version antérieure de vos fichiers (avant le ransomware).

Sauvegardes cloud + accès
Bien que des sauvegardes clouds ont l’avantage d’être beaucoup plus en sécurité. Il peut également être intéressant de faire des sauvegardes avec une option accès physique, c’est-à-dire des sauvegardes sur le cloud et complètement récupérable physiquement par le client, ainsi protégées de tout risque de ransomware.

Sauvegarde informatique Hyères

Dans tous les cas, la chose la plus importante est l’utilisation de nombreuses solutions en même temps et d’utiliser la règle 3-2-1 pour des sauvegardes:
– 3 copies de vos données.
– 2 supports différents.
– 1 copie hors site.

Catégories
Armée Attaque Bitcoins Cybercriminels Déchiffrement informatique LockBit prix Ransomware Sécurité Service informatique Uncategorized

Le ministère de la Justice visé par un ransomware, les pirates « proposent » de publier des données

Le ministère de la Justice est ciblé par un ransomware

Le ministère français de la Justice victime d’un ransomware. C’est ce que propose le youtubeur « Defend Intelligence » sur Twitter. Selon ses sources, des données ont été compromises et les pirates menacent de les publier le 10 février 2022 si la rançon requise n’est pas payée par les autorités.

Lockbit 2.0 Groupe de rançongiciel, connu pour avoir attaqué Thales, en veillant à ce qu’elle ait réussi à hérir le ministère de la Justice. Le compte à rebours dans le soutien menace de publier des documents car ils auraient non plus sûr lors de l’attaque dans un délai de deux semaines.

Un gros compte à rebours rouge, ils menacent de publier des document

Sur son site, le groupe de cybercriminels prétend avoir attaqué des organisations italiennes et danoises ou espagnoles. Lors de la dernière mise à jour de ses victimes présumées, en plus du site Web du ministère de la Justice, il a indiqué que la municipalité de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) serait également concernée. Contacté par Libération, Eric Berdoats, maire, confirmer: « Nous étions le sujet du vendredi dernier tôt le matin d’un cyberrataker qui a paralysé tous nos systèmes. » Une plainte a été soumise au procureur de Paris.

le ministère de la Justice ciblé par Le groupe de rançongiciel Lockbit

Le responsable choisi ne veut pas indiquer si une demande de rançon a été reçue. Cependant, il est appelé aucune couverture de données pour le moment. « Petit à petit, nous reviendrons dans l’activité, nous réussirons ici à la fin de la semaine pour restaurer tout », continue-t-il. La mairie doit encore racheter des serveurs et « réinvestir dans une nouvelle infrastructure ». Un prix qui dépasserait les cent mille euros. Pour rappel, en décembre, plusieurs maisons de ville de Seine-Saint-Denis ciblent également une attaque de Rankong.
Selon Kaspersky Cyberscurity Company, Ransomware Lockbit « est un logiciel malveillant conçu pour bloquer l’accès aux utilisateurs avec des systèmes informatiques et soulever le blocage en échange d’une rançon ». C’est une attaque privilégiée sur les entreprises cibles ou d’autres organisations. Premièrement appelé « Virus.ABCD », le programme Lockbit sera utilisé dans des attaques identifiées depuis septembre 2019. «Les États-Unis, la Chine, l’Inde, l’Indonésie et l’Ukraine sont déjà ciblés dans le passé de ces types d’attaques», ajoute la société. De même pour plusieurs pays européens.

Catégories
Armée Attaque Cybercriminels Evil Corp informatique Ransomware revil Sécurité Service informatique

À la demande des États-Unis, la Russie arrête le gang REvil, l’un des gangs de rançongiciels les plus actifs.

Le FSB affirme qu’il a répondu à l’appel des « autorités américaines compétentes », après avoir souligné « le chef de l’association criminelle et son implication » dans les cyberattaques.

Le FSB a démantelé le groupe de cybercriminels, une requête formulée par les Etats-Unis, principale victime de REvil.
La Russie a démantelé, à la demande des États-Unis, le groupe de hackers REvil.
Renforcement de la coopération entre Moscou et Washington dans la lutte contre la cybercriminalité.
REvil, un rançongiciel des plus célèbres, qui a extorqué des millions d’euros à des centaines d’entreprises, notamment françaises.
La Russie annonce l’arrestation du gang de rançongiciel REvil.


L’intelligence russe a organisé l’arrestation dans sa superficie de 14 cybercriminels soupçonnés de faire partie de la célèbre bannière Wil. Rarissime, cette chirurgie de la police suit un appel des autorités américaines. Normalement, Moscou refuse de coopérer avec des pouvoirs étrangers et la Russie est considérée comme un refuge pour certains réseaux cybercoises. Si ce type de coopération est reproduit, ce serait un changement important dans la lutte contre la cybercriminalité.
Un message d’attente spécial tandis que les lignes sont ces logiciels qui cryptent vos données pour nécessiter une rançon, est devenue l’une des menaces informatiques les plus importantes dans le monde, n’a pas éjecté ce fléau. « Ces personnes ont développé des logiciels malveillants, organisé le vol de fonds sur les comptes bancaires des citoyens étrangers et leur dépôt, notamment en achetant des propriétés Internet coûteuses », explique FSB dans sa déclaration.

Ce 14 janvier marque 2022 un tournant dans la lutte contre la cybercriminalité? Le service de sécurité fédéral de la Fédération de Russie (FSB) a annoncé le succès d’un certain nombre d’arrestations dans quatre villes du pays (Moscou, Saint-Pétersbourg, Leningrad et Lipetsk) … à la demande des États-Unis.

Dans leur recherche, 14 personnes soupçonnées de faire partie du gangui-à-tête, l’un des plus célèbres opérateurs Rankoning qui ont extorqué des millions d’euros sur des centaines d’entreprises, notamment français et américains. L’opération a donc tiré une fonction finale sur les dommages des révisions.

Catégories
Attaque Cybercriminels Evil Corp Ransomware Service informatique Technologie Uncategorized

Une prison américaine a été paralysée par une attaque ransomware

Une prison aux États-Unis a été la cible d’une cyberattaque au ransomware.

Les caméras de surveillance de la prison et les portes automatiques ne fonctionnaient plus.

Une situation incertaine qui a forcé les autorités à limiter les déplacements de tous ses détenus.

Aucune tentative de fuite organisé par un pirate informatique.

Le problème de ransomware est le même en France.

En raison de l’attaque, des caméras de surveillance et des portes à cellules automatiques ne fonctionnent plus (elles n’étaient pas ouvertes, mais un gardien de but a dû passer à chaque ouverture). La prison était simplement hors ligne. Les employés pentitiques ne pouvaient pas entendre des records des détenus et des registres identifiant les événements de sécurité semblent avoir été endommagés par l’attaque. Une situation incertaine qui a forcé au centre de la détention à grand mandat pour limiter tous ses détenus.
Ce phénomène est le même en France. Les communautés territoriales et certaines autorités publiques sont particulièrement ciblées par ces attaques dévastatrices, y compris les hôpitaux. Au Forum international de cyber-sécurité en septembre 2021, Guillaume Pedoard, directrice de l’Agence nationale des systèmes d’information, autorité de cybersécurité en France, sur le problème sans détour: «Si les hôpitaux français sont attaqués, c’est parce qu’il est facile: votre sécurité est zéro ».
Dans ce type de cas attaque les pirates informatiques toutes les infrastructures d’un réseau sans nécessairement savoir exactement ce qu’ils ciblent. Les pouvoirs publics visent souvent parce que c’est la plus faiblement protégée. Comme le poste est celui des États-Unis, Atlanta, Baltimore, Denver, Knoxville, la Nouvelle-Orléans et Tulsa ont déjà été influencés par des attaques de ransomware.
Mais ici, pas d’expériences d’échappement sur le dirigeant par un piratage de Geni, les assaillants semblent que les assaillants semblent purs mercitiles: obtenez une rançon contre la clé de déchiffrement. Le pénitentiarycret n’a pas eu droit à la loi, c’est l’une des victimes d’une attaque plus large de ransanques qui affecte plusieurs jours aux comptes de Bernadillo, autour de la ville d’Albuquerque. D’autres administrations urbaines ont simplement dû fermer, manque de systèmes fonctionnels.

Catégories
Association hyères informatique Non classé Ransomware

La spécialiste de la lingerie fine Lise Charmel a été frappée par un ransomware

La spécialiste de la lingerie fine Lise Charmel a été frappée par un ransomware en novembre dernier qui chiffrait les postes de travail et paralysait son activité. La société lyonnaise s’est rendue à la réception le 27 février 2020, il était temps de se remettre.

Coup chaud à Lise Charmel. La société lyonnaise, spécialisée dans les sous-vêtements fins, a conclu une réception le 27 février 2020 à Lyon devant le tribunal de commerce. Cette décision a été prise à la suite des difficultés du groupe très gravement déstabilisé depuis le 8 novembre 2019 suite à une cyberattaque. « Le matin du 8 novembre, à 7 heures du matin, les employés des services logistiques ont trouvé leur poste chiffré », a déclaré à la Salade Lyonnaise Olivier Piquet, PDG de Lade Charmel. Lien

Catégories
Non classé

Un nouveau ransomware cible les systèmes industriels

Les ransomwares deviennent un sujet de base pour toutes les organisations publiques et privées. Pour les seuls États-Unis, leur impact économique est estimé à 7,5 milliards de dollars pour l’année 2019, selon un rapport de la société Emisoft. Ces cyberattaques affectant les hôpitaux, les administrations ou les entreprises causent également des dommages humains car de nombreuses personnes sont gênées dans leur travail ou n’ont plus accès à un service.

Selon un rapport de chercheurs de la société Dragos, certains ransomwares pourraient bien aller au-delà de ces menaces habituelles. Les chercheurs ont en fait découvert des logiciels malveillants appelés Ekans qui diffèrent de ce que nous savons. Son code recherche spécifiquement les systèmes de contrôle industriels et tente de les arrêter. Le logiciel est capable de reconnaître 64 processus différents qui pourraient théoriquement lui permettre d’intervenir sur des sites industriels sensibles.

L’impact d’Ekans reste limité à l’heure actuelle
Cependant, selon Dragos, il n’y a rien à paniquer pour le moment. Les ransomwares restent assez limités en termes d’efficacité car ils ne disposent pas de mécanismes intégrés pour les diffuser. Cependant, il est important d’en être conscient car la spécificité de sa conception a des raisons d’être inquiète. Il y aurait donc une réelle intention de cibler des processus qui n’étaient pas présents auparavant dans ce type de malware.

Depuis la découverte d’Ekans en décembre 2019, nous soupçonnons l’implication des pouvoirs publics et notamment de l’Iran, mais selon les chercheurs, l’existence d’une telle connexion est très difficile à établir. Par le passé, les gouvernements ont déjà utilisé des logiciels malveillants pour intervenir dans des installations industrielles. On se souvient surtout du ver Stuxnet il y a dix ans. Il aurait été créé par la NSA en collaboration avec les services secrets israéliens. L’objectif était alors d’infecter les ordinateurs de contrôle des centrifugeuses d’enrichissement d’uranium en Iran.Lien

Catégories
Non classé

Ransomware Maze : Bouygues Construction

La filiale Construction de Bouygues, touchée par un ransomware le 30 janvier 2020, traverse actuellement une grave crise informatique. « Les équipes informatiques de Bouygues Construction, accompagnées d’experts externes et internes au groupe Bouygues, continuent de restaurer le système d’information et de mettre progressivement les fonctionnalités en service », a indiqué la société dans un communiqué mercredi. La société a été ciblée par un groupe de cybercriminels identifiés sous le nom TA2101 par les différents centres de réponse aux alertes et aux attaques (CERT), qui ont utilisé le rançongiciel Maze pour bloquer 237 ordinateurs et voler, une richesse de données variant selon les différentes sources (200 Go pour Zataz et jusqu’à plusieurs To selon l’ordinateur Bleeping).

« Ils [les pirates informatiques] m’ont informé qu’ils avaient 200 Go de données, 700 ou 1 000 téraoctets de données que vous voyez circuler, ce qui correspond à la taille totale du volume des 237 ordinateurs et serveurs cryptés », a expliqué le fondateur Damien Bancal de Zataz et leader du cluster 8brain cyber intelligence. « Les chiffres concernent les noms de domaine, les rapports, les passeports et concernent un peu plus de soixante pays: Canada, France, Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne … ». A ce jour, selon une source interne chez Bouygues Construction, 200 machines ont été nettoyées. Bouygues Construction est loin d’être la seule entreprise en France ciblée par le groupe pirate et le rançongiciel Maze, c’est également le cas notamment pour les hôtels Holiday Inn et Hilton.Lien