Catégories
Etude informatique Intelligence Artificielle Service informatique

Rabbit R1 : La Révolution des Assistants IA Dévoilée au CES 2024

Au Consumer Electronics Show (CES) 2024, le Rabbit R1 émerge comme une innovation majeure, transcendant les limites du simple smartphone. Ce dispositif, propulsé par l’intelligence artificielle (IA), introduit le Large Action Model (LAM), une avancée révolutionnaire développée par Rabbit pour redéfinir l’expérience des assistants virtuels.

R1 de Rabbit : L’Évolution Conversationnelle de l’Interaction Homme-Machine

Se positionnant en concurrent direct d’Alexa et Siri, le R1 va au-delà des attentes en gérant de manière fluide toutes les tâches d’un assistant virtuel. L’interface unique favorise une expérience conversationnelle, libérant les utilisateurs des contraintes de l’écran. Mais qu’est-ce que le Large Action Model, et comment transforme-t-il cette interaction ?

Le Modèle Large Action (LAM) : Une Avancée Majeure dans l’IA des Assistants Virtuels

Développé par Rabbit, le LAM se révèle être le pivot du R1. En éliminant la complexité des API, Rabbit a enseigné à ce modèle à agir de manière humaine lors de l’interaction avec des applications, offrant une fiabilité et une rapidité inégalées. Cette innovation ouvre de nouvelles perspectives pour les assistants IA et les systèmes d’exploitation.

Fonctionnement du R1 : Une Interface Conversationnelle Inédite

Le LAM, formé par des humains, maîtrise diverses applications, des icônes aux recherches. Jesse Lyu, PDG de Rabbit, souligne l’applicabilité universelle de ces connaissances. Le mode d’entraînement permet aux utilisateurs d’enseigner au modèle, consolidant ainsi son adaptabilité.

L’IA au cœur du R1 : Redéfinir l’Interaction Homme-Machine

L’engouement autour du R1 est palpable, qualifiant même l’appareil de « moment iPhone pour l’ère de l’IA ». Il s’agit d’une réelle avancée dans la manière dont les humains interagissent avec la technologie, déclenchant des attentes élevées.

Spécifications du Rabbit R1 : Concentré de Technologie à 199 $

Compact, vibrant, de couleur orange, le R1 offre un écran tactile de 2,88 pouces, une caméra rotative et un bouton facilitant les interactions. Conçu avec Teenage Engineering, il intègre un processeur MediaTek puissant, 4 Go de mémoire et 128 Go de stockage. À 199 $, le R1 promet une révolution dans le domaine des assistants IA personnels.

Vue sur Presse83.fr

Catégories
Etude Europe Formation informatique Windows

La réponse de Microsoft à l’explosion des cyberattaques : Une formation en cybersécurité à Issy-les-Moulineaux

Qu’est-ce que Microsoft France a récemment lancé à Issy-les-Moulineaux?

Microsoft France a inauguré cette semaine sa troisième promotion en cybersécurité en partenariat avec Simplon et le spécialiste Metsys.

Pourquoi cette initiative a-t-elle été mise en place?

Elle répond à l’explosion des cyberattaques et à la demande croissante de spécialistes en sécurité informatique.

Quel est le contexte de la cybersécurité en France, en particulier dans les Hauts-de-Seine?

La formation se déroule dans les Hauts-de-Seine, où la cybersécurité est devenue cruciale face aux cybermenaces croissantes.

Quelle est l’ampleur des besoins en cybersécurité dans la région?

Avec 30 000 postes à pourvoir dans le secteur informatique en Île-de-France, la formation vise à combler une partie de cette demande pressante.

En combien de temps cette formation forme-t-elle des spécialistes en sécurité?

La formation, dispensée en collaboration avec Simplon et Metsys, promet de former des spécialistes en cybersécurité en moins de deux ans.

Catégories
Entreprise de construction Etude informatique Sécurité Service informatique

Cybersécurité des PME : Le Campus Cyber présente ses recommandations au gouvernement

Michel Van Den Berghe, Président du Campus Cyber, a remis son rapport sur la cybersécurité des PME à Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé du Numérique. Cette initiative découle du mandat confié à Van Den Berghe par Barrot en 2022 pour renforcer la sécurité des petites et moyennes entreprises en France.

Pourquoi cette initiative est-elle cruciale pour les PME françaises?

Le rapport souligne l’urgence d’agir collectivement face au risque d’une crise majeure. Une attaque massive des PME pourrait entraîner un blocage sans précédent des activités économiques et sociales du pays.

Quelles sont les recommandations clés présentées dans le rapport?

  1. Diagnostic Renforcé: Le Campus Cyber propose de rendre les diagnostics plus compréhensibles, soulignant la nécessité d’harmoniser les processus et d’accompagner les entreprises dans la mise en œuvre d’actions post-diagnostic.
  2. Place de Marché Nationale: Recommandation de créer une plateforme nationale recensant des offres packagées pour guider les PME vers des outils adaptés en fonction de leur taille, niveau de maturité, localisation et secteur d’activité.
  3. Prévention et Sensibilisation: Mise en avant de la création d’une campagne nationale de prévention cyber à la télévision et d’un kit de communication prêt à l’emploi, avec des relais locaux pour une mise à l’échelle rapide.

Comment le Campus Cyber envisage-t-il de coordonner ces recommandations?

Le Campus Cyber est identifié comme l’acteur approprié pour piloter la plateforme nationale, devenant ainsi le centre névralgique de l’écosystème de cybersécurité.

Quelle est la vision de Michel Van Den Berghe sur l’impact potentiel de ces recommandations?

Van Den Berghe précise que ces mesures visent à assurer une plus grande sécurisation des TPE-PME-ETI françaises, soulignant la nécessité d’agir de manière collective pour prévenir une crise majeure.

Catégories
Assurance Attaque Cybercriminels Etude informatique Ransomware

La CISA lance un avertissement sur la vulnérabilité des ransomwares aux États-Unis

La Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA), équivalent américain de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), a lancé son Ransomware Vulnerability Warning Pilot (RVWP), une initiative visant à prévenir les vulnérabilités des systèmes d’information (SI) d’organisations critiques aux États-Unis. Cette démarche proactive vise à identifier et à avertir les opérateurs d’infrastructures critiques des failles potentielles avant qu’elles ne soient exploitées.

Qui est à l’origine du RVWP et quel est son objectif ?

La Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA) est à l’origine du Ransomware Vulnerability Warning Pilot (RVWP), un programme destiné à repérer les ransomwares et les SI vulnérables des opérateurs d’infrastructures critiques. Cette initiative repose sur l’utilisation d’outils open source, d’outils internes et de solutions commerciales, ainsi que sur des informations provenant du gouvernement et de partenaires industriels.

Comment fonctionne le RVWP ?

Le RVWP se compose de deux volets. Le premier consiste à identifier les vulnérabilités, tandis que le deuxième vise à informer les propriétaires des SI affectés pour qu’ils puissent corriger ou atténuer ces failles avant qu’elles ne soient exploitées. Les notifications envoyées par la CISA contiennent des informations essentielles telles que le fabricant et le modèle de l’appareil, l’adresse IP utilisée, la manière dont la vulnérabilité a été détectée, ainsi que des conseils sur la manière de l’atténuer.

Quelle vulnérabilité a été ciblée récemment par la CISA ?

Répondant au nom de « ProxyNotShell, » cette vulnérabilité a été exploitée de manière significative par les acteurs de ransomware. La CISA a rapidement notifié 93 organisations utilisant des instances de Microsoft Exchange Service vulnérables à ProxyNotShell.

Quel est l’appel à l’action de la CISA ?

Eric Goldstein, directeur adjoint exécutif de l’agence, encourage toutes les organisations à réagir rapidement aux vulnérabilités identifiées par le RVWP et à mettre en place des mesures de sécurité conformes aux directives du gouvernement américain. Cette action vise à réduire directement l’impact des rançongiciels sur les organisations américaines.

Quelle est la portée des notifications de la CISA ?

Il est important de noter que recevoir une notification de la CISA ne signifie pas qu’une organisation a été compromise, mais plutôt qu’elle présente un risque potentiel d’attaque. Les notifications de la CISA ne sont pas contraignantes et ne obligent pas les destinataires à suivre les recommandations de l’agence. Cependant, elles constitue

Catégories
Cybercriminels Etude Europe informatique Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité

Cyberattaque contre Xplain : Enquête Administrative Approuvée par le Conseil Fédéral

Le Conseil Fédéral autorise une enquête administrative en réponse à la cyberattaque visant Xplain, un prestataire de services informatiques de la Confédération.

Enquête Administrative suite à la Cyberattaque contre Xplain AG.

Qu’est-ce qui s’est passé ? Suite à la cyberattaque par ransomware qui a ciblé Xplain, l’un des fournisseurs de services informatiques du gouvernement, le Conseil Fédéral a pris des mesures pour enquêter sur les événements. Dans le but de comprendre les circonstances entourant l’attaque et d’identifier les lacunes potentielles, le gouvernement a donné son feu vert pour une enquête administrative.

Qui mènera l’enquête ? L’enquête sera menée par le cabinet d’avocats genevois Oberson Abels, qui a été chargé de faire la lumière sur les éventuelles défaillances administratives et de sécurité. Le Département Fédéral des Finances (DFF) jouera un rôle de soutien en coordonnant les efforts du mandataire.

Quels sont les objectifs de l’enquête ? L’objectif principal de l’enquête est de déterminer si l’administration fédérale a rempli ses obligations de manière adéquate tout au long du processus de sélection, d’instruction et de surveillance de Xplain AG. La collaboration entre le gouvernement et l’entreprise sera également examinée dans le cadre de l’enquête. Les autorités visent également à identifier les mesures nécessaires pour éviter de futurs incidents similaires.

Quelle est la portée de l’enquête ? L’enquête ne se limitera pas à un seul département ou à la Chancellerie Fédérale. Au contraire, elle s’étendra à tous les départements concernés par la relation avec Xplain, afin de garantir une évaluation complète et détaillée de la situation.

Enquête Administrative suite à la Cyberattaque contre Xplain AG.

Quand l’enquête sera-t-elle achevée ? L’enquête devrait être conclue d’ici la fin du mois de mars 2024, ce qui signifie qu’une évaluation complète et minutieuse sera entreprise pour découvrir les tenants et aboutissants de l’attaque et pour formuler des recommandations appropriées.

Contexte de l’attaque Pour rappel, l’attaque par ransomware contre Xplain, qui a été révélée au grand public début juin 2023, a eu des conséquences profondes. Les pirates informatiques, également connus sous le nom de gang Play, ont exposé des données sensibles issues de plusieurs polices cantonales ainsi que de divers organismes gouvernementaux, dont Fedpol, l’armée, l’OFDF, les CFF, Ruag, le SECO et le canton d’Argovie.

Enquête Parallèle en Cours En parallèle, le Préposé Fédéral à la Protection des Données et à la Transparence (PFPDT) mène ses propres investigations concernant les offices fédéraux touchés par l’attaque ainsi que le prestataire Xplain.

Catégories
Cybercriminels Etude Europe Technologie

Rapport Alarmant : les Attaques de Ransomware Enflamment le Monde de la Cybersécurité

Les attaques de ransomware ont atteint un sommet alarmant en juillet, selon un rapport récent de l’équipe Global Threat Intelligence du NCC Group, une société spécialisée en cybersécurité. Le nombre d’incidents signalés a augmenté de manière choquante de 154 % par rapport à l’année précédente, passant de 198 attaques en juillet 2022 à un total de 502 en juillet 2023. Cette escalade représente également une augmentation de 16 % par rapport au mois de juin de la même année, où 434 attaques ont été recensées.

Pourquoi cette augmentation spectaculaire ?

Cette flambée des attaques est en grande partie imputée à l’exploitation de la vulnérabilité MOVEit par le groupe de ransomware Cl0p, également connu sous le nom de Lace Tempest. MOVEit est un service de transfert de fichiers développé par Progress Software. Le groupe Cl0p, d’origine russophone, a été la menace la plus active en juillet, responsables de 34 % des attaques signalées, soit 171 attaques au total. Jusqu’à présent, près de 500 organisations et des millions de personnes ont été touchées par leurs activités malveillantes.

Cl0p, qui est actif depuis 2019, cible spécifiquement des organisations d’importance. Récemment, le groupe a été impliqué dans le vol massif de données d’entités telles qu’Aer Lingus, Boots, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, l’université de Rochester, la BBC, British Airways et Shell.

Qui est en deuxième position ?

Le deuxième acteur malveillant le plus prolifique en juillet a été Lockbit 3.0, responsable de 50 attaques, soit 10 % du total. Néanmoins, il est à noter que cela représente une baisse de 17 % par rapport aux 60 attaques du mois de juin. De nouveaux acteurs ont également émergé le mois dernier, notamment NoEscap, un groupe qui exploite les vulnérabilités des réseaux privés virtuels (VPN), et qui a réussi à intégrer le top 10 des groupes les plus actifs avec 16 attaques à son actif.

Quels sont les secteurs les plus touchés ?

En ce qui concerne les secteurs les plus ciblés, l’industrie est en tête avec 155 attaques, représentant 31 % du total, suivi des biens de consommation avec 79 attaques (16 %) et de la technologie avec 72 attaques (14 %). L’Amérique du Nord a été la région la plus visée, avec 274 actes malveillants recensés, soit 55 % de l’ensemble, ce qui représente une augmentation de 51 % par rapport au mois de juin. L’Europe arrive en deuxième position, avec 43 %, soit une augmentation de 23 % par rapport au mois précédent, suivie par l’Asie avec 36 attaques (7 %).

Les Conséquences Dangereuses de cette Montée en Puissance

Ces données records démontrent la nature « continue et omniprésente » des attaques, analyse Matt Hull, responsable mondial des renseignements sur les menaces chez NCC Group. Face à l’arrivée de nouveaux acteurs et de nouvelles tactiques de piratage, NCC Group exhorte les organisations à rester vigilantes et à se tenir informées des évolutions dans l’écosystème de la cybermenace.

Catégories
Banque Energie Etude prix Sécurité

Comment économiser l’énergie de son informatique pour un impact environnemental réduit

L’informatique est devenue un élément indispensable de notre vie quotidienne, que ce soit à la maison ou au travail. Cependant, l’utilisation intensive de l’informatique peut avoir un impact significatif sur l’environnement en raison de la consommation d’énergie élevée. Voici quelques astuces pour économiser l’énergie de son informatique et réduire son impact environnemental.

Comment économiser l’énergie de son informatique pour un impact environnemental réduit
  1. Éteindre les appareils non utilisés
    L’un des moyens les plus simples pour économiser l’énergie est d’éteindre les appareils informatiques lorsqu’ils ne sont pas utilisés.
    Cela peut sembler évident, mais de nombreux utilisateurs laissent leur ordinateur en veille ou leur écran allumé sans s’en rendre compte. Il est important de développer des habitudes de travail qui encouragent l’extinction de l’informatique lorsque cela n’est pas nécessaire.
  2. Utiliser des ordinateurs portables
    Les ordinateurs portables consomment généralement moins d’énergie que les ordinateurs de bureau en raison de leur taille et de leur conception plus efficace.
    Si possible, il est donc recommandé d’utiliser des ordinateurs portables plutôt que des ordinateurs de bureau pour économiser l’énergie.
  3. Choisir des composants efficaces en énergie
    Lors de l’achat d’un nouvel ordinateur ou d’une nouvelle composante, il est important de choisir des produits efficaces en énergie.
    Les produits écoénergétiques sont souvent certifiés avec des labels spécifiques tels que l’Energy Star ou le label 80 Plus. Ces labels garantissent que les composants utilisent moins d’énergie et fonctionnent plus efficacement.
  4. Mettre en place des paramètres d’économie d’énergie
    La plupart des systèmes d’exploitation informatiques permettent de configurer des paramètres d’économie d’énergie pour les périphériques tels que les écrans et les disques durs.
    Les paramètres d’économie d’énergie permettent de réduire la consommation d’énergie des appareils lorsqu’ils sont inactifs pendant une certaine période de temps. En configurant ces paramètres, il est possible de réduire significativement la consommation d’énergie de son informatique.
  5. Éviter les écrans de veille animés
    Les écrans de veille animés sont souvent utilisés pour rendre l’ordinateur plus attrayant visuellement, mais ils consomment beaucoup d’énergie.
    Il est recommandé d’utiliser des écrans de veille statiques pour économiser l’énergie.
  6. Éviter l’utilisation de papier
    L’utilisation de l’informatique permet de réduire considérablement la consommation de papier, ce qui est bénéfique pour l’environnement.
    Il est recommandé d’utiliser des programmes de traitement de texte et des outils de collaboration en ligne pour éviter l’utilisation de papier et économiser de l’énergie.
  7. Éviter les programmes inutiles
    L’utilisation de programmes inutiles peut ralentir l’ordinateur et augmenter sa consommation d’énergie.
    Il est recommandé de désinstaller les programmes inutiles pour économiser l’énergie.
Catégories
Assurance Attaque Cybercriminels Déchiffrement Etude hyères informatique Ragnar Locker Ransomware revil Rugby Ryuk Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité

Le collectif de cybercriminels revendique une cyberattaque contre la Fédération française de rugby avant la Coupe du monde

Le chaos informatique frappe la Fédération française de rugby à quelques mois de la Coupe du monde

La Fédération française de rugby est confrontée à un énorme défi alors qu’elle fait face à une cyberattaque impitoyable menée par un collectif de cybercriminels. Cette attaque survient à un moment critique, à moins de trois mois du coup d’envoi de la Coupe du monde de rugby prévue en septembre prochain. Les conséquences de cette intrusion sont désastreuses et risquent de perturber gravement les préparatifs de l’événement sportif le plus attendu de l’année.

La Fédération française de rugby sous le choc de la cyberattaque

Les pirates informatiques n’ont pas hésité à revendiquer cette attaque, mettant ainsi en lumière les failles de sécurité qui existent au sein de la Fédération française de rugby. Les détails exacts de l’attaque restent encore flous, mais il est clair que les criminels ont réussi à accéder à des informations sensibles et à perturber les systèmes informatiques de l’organisation. Cette intrusion a semé le chaos au sein de la fédération et a pris de court les responsables qui n’avaient pas prévu une telle attaque.

La menace qui plane sur la Coupe du monde de rugby

À quelques mois seulement de la Coupe du monde de rugby, cette cyberattaque soulève de nombreuses questions quant à la sécurité de l’événement. Les organisateurs et les autorités doivent désormais prendre des mesures urgentes pour remédier à cette situation alarmante et protéger les données sensibles de la fédération. Les conséquences de cette attaque pourraient être désastreuses si les mesures appropriées ne sont pas prises rapidement.

L’urgence d’une réponse appropriée et efficace

Face à cette situation critique, la Fédération française de rugby ne peut se permettre de rester les bras croisés. Une réponse immédiate et adéquate est nécessaire pour contrer les pirates informatiques et prévenir toute autre intrusion. Il est essentiel que les responsables de la sécurité informatique travaillent en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire en justice.

L’importance de la sécurité dans le sport

Cette cyberattaque contre la Fédération française de rugby souligne également l’importance croissante de la sécurité dans le monde du sport. Les organisations sportives, qu’il s’agisse de fédérations, de clubs ou d’événements, doivent prendre des mesures de sécurité renforcées pour se protéger contre les attaques informatiques. La confidentialité des données des athlètes et des fans, ainsi que le bon déroulement des compétitions, dépendent de la sécurité numérique.

La cyberattaque revendiquée par un collectif de cybercriminels contre la Fédération française de rugby tombe à un moment critique, à quelques mois seulement du début de la Coupe du monde de rugby. Les conséquences de cette attaque pourraient perturber sérieusement les préparatifs de cet événement majeur. Il est impératif que la

fédération et les autorités prennent des mesures rapides et efficaces pour contrer cette menace et protéger l’intégrité de la compétition. La sécurité informatique dans le sport devient une priorité absolue pour éviter de telles situations à l’avenir.

Catégories
Assurance Attaque Etude informatique Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Service informatique Technologie Ville de Hyères

Soyez Préparé pour Contrer les Ransomwares et Protéger vos Données Précieuses

Les Signes Précurseurs d’une Attaque de Ransomware

Les attaques de ransomware sont de plus en plus fréquentes de nos jours. Ces attaques malveillantes peuvent avoir un impact dévastateur sur les entreprises et les particuliers. Il est donc essentiel d’être bien préparé pour faire face à une éventuelle attaque. Voici quelques signes précurseurs d’une attaque de ransomware à surveiller :

  1. Ralentissement du système : Si votre ordinateur ou votre réseau devient subitement plus lent, cela peut être un signe d’une éventuelle infection par un ransomware. Les ransomwares peuvent consommer une quantité importante de ressources système, ce qui entraîne un ralentissement général.
  2. Messages d’erreur inattendus : Si vous commencez à recevoir des messages d’erreur inattendus, en particulier lors de l’ouverture de fichiers ou de l’accès à des applications, cela peut être le signe d’une attaque imminente.
  3. Fichiers chiffrés : Si vous constatez que certains de vos fichiers ont été chiffrés et que vous ne pouvez plus y accéder, il y a de fortes chances qu’une attaque de ransomware soit en cours.
  4. Demande de rançon : Lorsque vous êtes victime d’une attaque de ransomware, les pirates informatiques exigent généralement une rançon pour déchiffrer vos fichiers. Si vous recevez une demande de rançon, il est crucial de ne pas céder au chantage et de signaler immédiatement l’attaque aux autorités compétentes.

Comment se Préparer à une Attaque de Ransomware ?

Il est essentiel de mettre en place des mesures préventives pour minimiser les risques d’une attaque de ransomware et pour être prêt à y faire face. Voici quelques bonnes pratiques à suivre :

  1. Effectuer des sauvegardes régulières : Assurez-vous de sauvegarder régulièrement vos fichiers importants sur un support externe ou dans le cloud. De cette façon, même en cas d’attaque de ransomware, vous pourrez récupérer vos données sans payer de rançon.
  2. Mettre à jour les logiciels et les systèmes : Les ransomwares exploitent souvent des vulnérabilités dans les logiciels et les systèmes obsolètes. Assurez-vous de maintenir vos logiciels et vos systèmes à jour pour réduire les risques d’attaque.
  3. Sensibiliser les utilisateurs : La sensibilisation des utilisateurs est essentielle pour prévenir les attaques de ransomware. Organisez des formations et des sessions d’information pour informer les utilisateurs des risques potentiels et des mesures à prendre pour se protéger.
  4. Utiliser une solution de sécurité complète : Installez un logiciel de sécurité fiable et mettez-le à jour régulièrement. Assurez-vous qu’il inclut une protection contre les ransomwares pour détecter et bloquer les attaques potentielles.

En conclusion, il est crucial de prendre les mesures nécessaires pour se préparer à une attaque de ransomware. La vigilance, les sauvegardes régulières, les mises à jour et la sensibilisation des utilisateurs sont des éléments clés pour renforcer la sécurité de vos systèmes. N’oubliez pas de signaler toute attaque de ransomware aux autorités compétentes afin de contribuer à la lutte contre ce fléau informatique.

Catégories
Cybercriminels Etude FREE hyères informatique Orange Sécurité SFR Transport URSSAF Ville de Hyères

Arnaque au Faux SMS : Comment se Protéger contre les Escroqueries

Les escroqueries par SMS sont malheureusement devenues monnaie courante de nos jours. Les criminels exploitent la popularité des téléphones mobiles pour tenter d’arnaquer les utilisateurs. L’une des techniques les plus répandues est l’arnaque au faux SMS. Dans cet article, nous vous expliquerons comment vous protéger de cette fraude et éviter de tomber dans le piège.

La menace grandissante des faux SMS

Les faux SMS sont des messages frauduleux envoyés aux utilisateurs de téléphones mobiles, imitant souvent des communications légitimes provenant de banques, de sociétés de services publics ou d’autres institutions réputées. Les escrocs tentent d’obtenir des informations sensibles, telles que des données personnelles, des mots de passe ou des numéros de carte bancaire, en faisant croire aux destinataires qu’ils doivent prendre des mesures immédiates.

Comment reconnaître un faux SMS ?

Il est essentiel d’être vigilant et de savoir détecter les faux SMS. Voici quelques indices qui peuvent vous aider à les repérer :

  1. Adresse d’expéditeur suspecte : Vérifiez attentivement le numéro ou l’adresse d’expéditeur du SMS. Les escrocs utilisent souvent des numéros ou des adresses qui semblent légitimes, mais qui comportent de légères variations ou des fautes d’orthographe.
  2. Demande d’informations confidentielles : Soyez méfiant si un SMS vous demande de fournir des informations confidentielles, telles que votre numéro de carte bancaire ou votre mot de passe. Les institutions légitimes ne demandent généralement pas ces informations par SMS.
  3. Ton alarmiste ou pressant : Les escrocs essaient souvent de manipuler les destinataires en créant un sentiment d’urgence. Si le SMS vous met sous pression pour prendre des mesures immédiates, il y a de fortes chances que ce soit une arnaque.

Comment se protéger contre les arnaques par SMS ?

Pour éviter de tomber dans le piège d’une arnaque par SMS, suivez ces conseils de sécurité :

  1. Ne partagez jamais d’informations sensibles par SMS, à moins d’être absolument sûr de la légitimité de l’expéditeur.
  2. Vérifiez toujours l’identité de l’expéditeur en contactant directement l’institution concernée. Ne cliquez pas sur les liens ou les numéros de téléphone fournis dans le SMS suspect.
  3. Signalez les faux SMS aux autorités compétentes. Cela permettra de lutter contre les escrocs et de protéger les autres utilisateurs.

Conclusion

La vigilance est la clé pour se protéger des arnaques par faux SMS. Soyez sceptique, vérifiez l’authenticité de l’expéditeur et ne partagez jamais d’informations sensibles sans être certain de la fiabilité du SMS. En suivant ces conseils, vous réduirez considérablement les risques de tomber dans les pièges tendus par les escrocs. Soyez toujours sur vos gardes et protégez-vous contre ces arnaques sournoises.