Catégories
Association Cybercriminels Etude Europe Hive MacOS NetWalker presse prix Ragnar Locker Ransomware Sécurité Spectre Technologie Transport

En finir avec les Ransomware en interdisant le paiement de la rançon?

Des nouvelles récentes ont été riches en cyber-attaques « ransomware ». L’interdiction de payer les rançons peut-elle résoudre le problème?

En finir avec les Ransomware en interdisant le paiement de la rançon?

Les serveurs de votre entreprise refusent soudainement de travailler. Toutes les données (y compris vos sauvegardes) sont cryptées et que personne ne peut y accéder. C’est l’arrêt total de l’activité. Le diagnostic tombe rapidement: c’est un ransomware (ransomware). Les pirates vous appellent cryptos en échange d’un remède qui vous permet d’accéder à nouveau à vos données. De plus, les pirates menacent de commencer à révéler vos données si vous ne payez pas. SUITE

Catégories
Armée Attaque Cybercriminels Europe informatique LockBit Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique

Cyberattaques de Thales: Lockbit publie les données volées de Thales sur le web

Le récent piratage de Thales prend maintenant un renversement beaucoup plus problématique. Bien que Locbkit n’ait apparemment pas fait de demande de rançon au groupe français, les données récupérées lors du piratage sont maintenant en ligne sur le forum collectif. Les experts en cybersécurité de l’entreprise cherchent désormais à évaluer l’étendue des dommages.

Cyberattaques de Thales: Lockbit publie les données volées de Thales sur le web

Il n’a fallu que quelques jours aux pirates les plus productifs pour le moment pour effectuer leur menace. Le 2 novembre, nous avons appris que Lockbit 3.0, qui a acquis une certaine réputation en 2022, a attaqué le navire amiral des armes françaises. Les éléments de l’affaire étaient encore relativement vagues. Thales affirme avoir reçu une requête de rançon à ce jour.

Lockbit, à son tour, prétend être à l’origine de l’attaque, mais n’avait encore fourni aucune preuve de ces réclamations. Cela se fait maintenant comme l’ont découvert nos collègues de Franceinfo. Ce dernier a en fait trouvé la trace des données volées sur le groupe sur le forum collectif russe. Cela signifie analyser lesdites données pour évaluer l’étendue des dommages.
Les données concernant les Thales, que le groupe Lockbit 3.0 avait réclamé le vol, a été envoyée en ligne à Darkweb jeudi, nous avons appris vendredi de Defense and Technology Group, pour qui il n’y a pas de « influence sur ses activités ». « Le 10 novembre 2022, un groupe d’extorsion et ransomicine (Lockbit 3.0) a publié des données relatives à Thales sur sa plateforme », a déclaré ce dernier dans un communiqué, confirmant les informations de Franceinfo.
Ils ont mis leurs menaces. Le groupe de pirates russes Lockbit 3.0 a publié vendredi sur le sombre Web de données confidentielles concernant la société Thalès, victime d’une cyberattaque le 31 octobre, selon France Info. Cela n’a aucune « influence sur les activités de l’entreprise », dit-elle.

Il n’y a «aucune contribution» dans les systèmes d’information du groupe, a déclaré Thales

Les pirates avaient indiqué de leurs cyberattaques que « toutes les données disponibles seraient publiées » après un défilé compte jusqu’au 7 novembre. Le groupe électronique français spécialisé dans l’espace, la défense et la sécurité a assuré que la France n’a pas reçu de demande de rançon.

Pour le moment, ils semblent relativement modérés. En fait, Thales ne montre pas un véritable signe de préoccupation et préfère plutôt montrer un look pour une nouvelle violation « en mobilisant systématiquement ses équipes d’experts en sécurité, la protection des données de nos parties prenantes est notre priorité absolue. Cependant, la société a déclaré qu’aucune de ses activités n’a été affectée par l’attaque.

De sa part, la carte Insolence Lockbit joue comme d’habitude. Le groupe avait annoncé la publication des données le 7 novembre, il est clair qu’il tenait une promesse. À partir de maintenant, ce dernier offre son aide aux clients de Thalès et appelle une plainte contre la société et soutient qu’elle a « largement négligé les règles de confidentialité ». Plus que jamais, le collectif est toujours le groupe de pirates le plus important pour le moment, absolument pour regarder de près.

C’est la deuxième fois cette année que la société française, spécialisée dans l’aérospatiale, est victime du partage de données après un piratage du groupe Lockbit 3.0.


Il n’y a « aucune pénétration » dans les systèmes d’information du groupe, a déclaré Thales, qui induit « deux sources probables de vol d’information ». Le premier a été identifié: il s’agit de « l’histoire d’un partenaire sur un portail d’échange dédié » créé avec Thales, selon le groupe, pour qui cela a conduit au dévoilement d’une information de volume « limitée ». La recherche pour identifier la deuxième source de vol se poursuit.

Minimiser l’influence potentielle sur les clients
« Thales travaille en étroite collaboration avec le partenaire en question et fournit les ressources et le soutien technique nécessaires pour minimiser tout impact potentiel sur les clients et les parties prenantes affectées », a ajouté la clôture.

Le groupe russe de Lockbit 3.0 avait perturbé la fonction du centre hospitalier du sud-francilais (CHSF) à Corbeil-Esonnes en lançant une cyberattaque spectaculaire en août. Il a demandé une rançon de 10 millions de dollars, puis a publié des données de patients, de personnel et de partenaires.

Pas de rançon -request
Pour l’attaque contre Thales, les pirates ont menacé de publier « toutes les données disponibles » le 7 novembre, selon eux « très sensible, confidentiel, à haut risque », citant le fonctionnement de la société, Documents commerciaux, des dossiers comptables, client , Fichiers clients, logiciels. Thales dit qu’il a « fait l’objet de toute nouvelle rançon ».

L’annonce du dévoilement des données volées semblait être des investisseurs alarminants: le cours Thales -Aktie était en baisse de 7,57%, à 113,55 euros, vendredi après-midi à la Bourse de Paris, sur un marché ascendant.
C’est la deuxième fois cette année que la société française est victime d’un piratage massif, après une première attaque en janvier. Les mêmes cybercriminels avaient déjà été capables de données appropriées, et Thales ne semblait pas avoir à faire chanter la demande de rançon. Des centaines de fichiers zip, le dernier daté du 1er janvier 2022, avaient été publiés par des pirates informatiques. C’étaient des outils internes, y compris le code informatique.

Le groupe de pirates Lockbit 3.0 a déjà fait plusieurs victimes en France. Ils sont particulièrement à l’origine d’une importante cyberattaque contre l’hôpital Corbeil-Assonnes, où ils ont demandé une rançon en échange de non-publication des données volées. Récemment, l’hôtel de ville de Chaville (Hauts-de-Seine) a également été touché.

Catégories
Cybercriminels Etude Europe Hôpital informatique Mairie Ransomware Sécurité Service informatique Technologie

Ransomware: Les dépôts de plaintes ne sont pas encore au top!

Les données récemment publiées, mettent en évidence la croissance des attaques de ransomware, selon cybermalveillance.gouv.fr.

Ransomware Les dépôts de plaintes ne sont pas encore au top!

Le 24/11/2021 Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) publie pour la première fois une étude sur les attaques de classement des entreprises et des institutions. Les résultats présentés dans cette étude proviennent d’un premier travail exploratoire. La cyberdelinquance ne correspond pas à une infraction ou à l’un de l’indice d’état 4001 (série historique suivie du ministère de l’Intérieur), mesurant le phénomène développé.

Entre 2016 et 2020 enregistré des services de police et de la gendarmerie nationale entre 1.580 et 1.870 procédures relatives aux attaques de logiciels malveillants (classement d’une rançon d’un accès à l’accès aux données). Les entreprises et les institutions. Quelle que soit l’estimation conservée, la tendance est la même.

En particulier, conformément à l’estimation haute, le nombre de procédures ouvertes dans le cadre d’attaques de rang plus 3% par an jusqu’à 2019, avec une accélération entre 2019 et 2020 (+ 32%).

Bien que ce phénomène est en place, les procédures en rapport avec les attaques et les institutions des entreprises ne représentent que 15% des attaques sur les systèmes de traitement automatisé des données enregistrées entre 2016 et 2020.

Certains secteurs d’activité sont plus ciblés que d’autres. Le secteur industriel est particulièrement touché: Elle équivaut à 15% des victimes enregistrées contre 7% de la substance économique en France. De même, le secteur de l’administration publique, l’éducation, la santé humaine et de l’action sociale est surreprésenté: 20% des victimes de 13% des institutions en France.

A propos SSMSI.
SSMSI est le service statistique responsable de la sécurité intérieure, le ministère de l’Intérieur. Sa mission est de produire et de rendre publics à la disposition des statistiques publiques et des analyses sur la sécurité intérieure et de la criminalité. Il compose avec l’Insee et 15 autres services statistiques du département service statistique public. En tant que tel, SSMSI respecte un certain nombre de règles pour maintenir la confiance dans les informations produites et diffusées, en particulier l’indépendance professionnelle, la fiabilité, la neutralité, la qualité des processus, la méthode solide, la disponibilité.

Comme les autres membres de services statistiques publics, son programme de travail fait l’objet d’une consultation de tous les utilisateurs du Conseil national de l’information statistique (CNIS), et son activité est évaluée par la statistique publique (ASP).

LIEN

Catégories
Association Assurance Banque Cybercriminels Etude Europe Hôpital hyères informatique Mutuelle presse Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique

Données personnelles d’environ 80 000 membres de l’assurance Varoise mutuelle EMOA ont été piratées

Informations bancaires, papiers d’identité, adresses électroniques etc … Plus de 80 000 membres de l’assurance EMOA du Var piratées. Vous étiez ainsi parmi les personnes voyants leurs données personnelles fuiter sur Internet, rapporte libération ce vendredi. En mars 2022, des informations confidentielles avaient déjà été divulguées en ligne et la mutuelle avait informé les abonnés en question.

Données personnelles d’environ 80 000 membres de l’assurance Varoise mutuelle EMOA ont été piratées

Mais selon le journal, il y a eu une fuite encore plus massive en avril. La compagnie d’assurance mutuelle a été informée par le journal que des informations personnelles sur plus de 80 000 de ses membres étaient en ligne sur des plateformes cybercriminelles. Elle n’était pas au courant de la fuite de données. Devis installation informatique

Pour la plupart des victimes, seuls les noms et noms de famille, les dates de naissance, les codes postaux et les adresses e-mail E ont été révélées sur des sites illégaux. Les numéros de sécurité sociale de près de 3 000 membres ont été partagés sur le marché Internet noir. Pour une partie mineure, les photocopies de leurs passeports ou leurs coordonnées bancaires (Rib, Iban, BIC) trouvées en ligne, mises à disposition sur les forums cybercriminels. Enfin, des données sensibles liées aux employés mutuelles ou aux contrats clients ont également été volées. Une première fuite de données a eu lieu en mars 2022. Il existe alors un fichier de vente qui contient des informations personnelles sur 74 000 membres d’Emoa Mutual. Cette première attaque contre les serveurs a permis de collecter les noms des clients ainsi que de leur numéro d’adhésion, de leur adresse, de leur date de naissance et de leur e -mail. Mais les choses ont empiré. L’un des fichiers contient une certaine quantité de liens hypertextes qui rapportent aux contrats des membres. C’est alors une mine d’or pour le pirate qui s’ouvre. Sans protection, nous trouvons tous les documents qui vous permettent de vous inscrire à l’organisation de protection de la santé. Nous pouvons donc compter les côtes, des lettres sur la démission, des certificats d’assurance maladie (donc le numéro de sécurité sociale) et même des certificats d’enregistrement d’entreprise. Il y a encore pire… les copies d’une vingtaine de documents d’identité sont dans un accès gratuit absolu. Selon la libération qui a mené l’étude : « En réalité, sans même avoir le fichier vendu par les pirates, des outils simples fourniraient des étirements pour scanner l’endroit entier et réaliser facilement tous les précieux documents mal protégés. » Une erreur qui semblait refléter ce que l’on se demande comment une mutuelle pourrait la laisser partir pendant des années.

Catégories
Attaque Cybercriminels Déchiffrement Etude Europe informatique Ransomware Sécurité Service informatique

1,5 million de victimes ont retrouvé leurs données grâces à No More Ransom

Six ans après le lancement, Europol vient de publier son évaluation de « No More Ransom« . Lancé en 2016 avec la police néerlandaise et les SSI/SOC, cette agence européenne, coordonnant les polices de l’Union européenne.

Dans son dernier communiqué de presse, Europol ne mentionne pas une estimation des économies autorisées par les décrypts. Cependant, lors d’une conférence de presse, cependant, l’agence a parlé d’un déficit potentiel d’environ 1,5 milliard de dollars, comme de nombreux euros. Une estimation basée sur une rançon rémunérée moyenne de 1 000 $.

« Plus de 188 partenaires publics et privés ont rejoint le programme et ont régulièrement fourni de nouveaux outils de décryptage pour les dernières tribus malveillantes », a déclaré Europol. L’Agence européenne met l’accent sur les débris en magasin contre Gandcrab ou Revil / Sodinokibi.

En 2021, 15 nouveaux décrypteurs ont été mis à disposition. Ces derniers mois, Emsisoft a par exemple publié à la fin décembre un outil contre NoWay. Cet éditeur a également publié des décrypteurs pour Diavol, Maze, Egregor et Sekhmet. La société Avast avait quant à elle sorti des parades à TargetCompany et à HermeticRansom. LIEN

Catégories
Attaque Cybercriminels Entreprise de construction Etude Europe hyères informatique LockBit Mairie Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Uncategorized

Combien les entreprises françaises ont perdu face aux Cyberattaques depuis janvier

« En seulement quatre mois, le nombre d’entreprises attaquées par des ransomware est déjà égal à 50% de 2021. La menace de ransomware reste également élevée avec 35 à 40 groupes actifs », avertit Alban Ondrejeck, expert en cyberdéfense et co-fondateur de Anozr Way, une startup française spécialisée dans l’analyse des données exposées sur le Web, Darkweb et la protection des personnes à la lumière des cyber risques, à l’origine du baromètre. Son étude montre 1 142 attaques représentant 80 pays influencés par 42 groupes de ransomwares entre janvier et avril 2022.

Plus de 650 millions € de chiffre d’affaires perdu par les entreprises Françaises sur 4 mois.

Plus de 650 millions € de chiffre d’affaires perdu par les entreprises Françaises sur 4 mois.

Les autres points forts de la période sont le secteur de l’énergie, particulièrement ciblé par les cyberattaques dans le monde. En quatre mois, « il y a déjà +138% des sociétés énergétiques victimes de ransomwares par rapport à l’ensemble de 2021 ».

Les données de presque 170 000 Français rendu disponible sur internet suite aux attaques.

Les données de presque 170 000 Français rendu disponible sur internet suite aux attaques.

Toute la chaîne de production est affectée : les industries d’extraction, le transport, le stockage, la distribution.

Coût ? 128 000 € en moyenne par entreprise.

Coût ? 128 000 € en moyenne par entreprise.

Ransomware ou « Rançongiciel » en français est une technique d’attaque cybercriminel qui consiste à infiltrer l’appareil de la victime et à installer des logiciels malveillants qui interfèrent avec la fonction du système informatique et, à leur tour, les données. Seul le paiement d’une rançon de la victime de l’attaquant permettrait de faire déchiffrer la clé. L’impact financier des sociétés françaises est estimée à 660 millions d’euros de perte cumulative de revenus.

Une entreprise Française sur deux victimes de ransomwares est une TPE-PME.

Une entreprise Française sur deux victimes de ransomwares est une TPE-PME.

Les coûts comprennent la perte directe et indirecte de l’entreprise. Plus précisément, ceux correspondant au coût de la réponse à l’incident et à la gestion de la crise (ressources humaines supplémentaires pour répondre à l’attaque, aux frais juridiques, etc.), mais aussi indirectement liés à la perturbation des activités. Ce montant estimé n’inclut pas le paiement possible d’une rançon , qui peut représenter une moyenne de 128 000 € par entreprise. La France serait le troisième pays le plus touché de l’Union européenne. LIEN

Catégories
Armée Association Cybercriminels Etude Europe informatique Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie

Une plate-forme française montre des cyber-menaces contre l’Ukraine

Un projet conjoint sur Cybercampus avec plusieurs acteurs privés montre les attaques en Ukraine depuis le début de la guerre et propose de télécharger des fichiers pour éviter les attaques.

Une plate-forme française montre des cyber-menaces contre l’Ukraine


Nous pouvons parler d’une première initiative conjointe depuis le lancement de Cyber ​​Campus en février. Une plate-forme de collaboration montre les cyber-menaces les plus importantes qui ont émergé depuis l’invasion de l’Ukraine de la Russie. Plus qu’un simple lieu d’information montre que ce portail est des rapports sur les derniers logiciels malveillants.

Encore mieux, tout gestionnaire informatique d’une entreprise peut télécharger des fichiers contenant des informations malveillantes utilisées en Ukraine pour sécuriser davantage le système de protection informatique. Par conséquent, un montant électronique ou un lien frauduleux utilisé auparavant dans le conflit peut être détecté par un logiciel, une fois mis à jour. Tous les rapports et fichiers à télécharger peuvent être trouvés dans la section Portal Share. LIEN

Catégories
Aérien Armée Attaque Banque Cybercriminels Déchiffrement Etude Europe Hôpital hyères informatique Mac MacOS Mairie Mobile Orange presse prix Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Transport Uncategorized vidéo Ville de Hyères Windows

Le groupe d’ingénierie français Akka est affecté par une attaque au ransomware

Akka Technologies, un groupe d’ingénierie et de conseil français, a été frappé par une attaque de ransomware qui affectent une bonne partie de l’entreprise et les 21 000 employés.

Le groupe d’ingénierie français Akka est affecté par une attaque au ransomware

Akka est l’un des plus grands conseils technologiques et technologiques européens. Il vient d’être acheté par le groupe suisse Adecco, qui l’a retiré début mai à la Bourse. Adecco fusionnera l’entreprise avec sa filiale MODIS, qui se spécialise également dans l’ingénierie, pour créer un nouveau géant de service en technologie capable de rivaliser avec des acteurs plus importants dans le secteur tels que Cap Gemini.

Ingénierie, pour créer un nouveau géant de service dans une technique capable de concurrencer les plus grands acteurs du secteur en tant que Cap Gemini.

Il s’agit d’une attaque de ransomware où le pirate trouve les données sur sa victime et revendique une rançon pour donner les clés pour déchiffrer. Akka Technologies ne veut pas donner de détails sur l’étendue de l’attaque pour ne pas informer l’attaquant.

Catégories
Attaque Cybercriminels Etude Europe Hôpital informatique Ransomware Sauvegarde informatique Sécurité Uncategorized

Observatoire des
signalements
d’incidents de sécurité
des systèmes
d’information pour le
secteur santé
Rapport public 2021

Le renforcement du niveau de sécurité numérique du secteur de la santé est une priorité pour
Ministère de la solidarité et de la santé. En ce qui concerne la sécurité opérationnelle, l’agence de
La santé numérique joue un rôle central, d’autant plus que l’intégration de la santé cert
à Inter-Fr en janvier 2021.
Aujourd’hui plus que jamais, mobiliser tous les acteurs, les directions, les experts techniques et
Les personnes de santé sont nécessaires pour faire face aux menaces de cybercriminalité
intensifié dans un contexte général instable.
2021 ont été marqués par de nombreux incidents majeurs attachés à l’attaque par
Ransomicial (CH de Dax, Villefranche-sur-Saône ou Arles), mais aussi à l’exfiltration massive de
Données (AP-HP et toujours récemment CNAM1
). Cependant, il n’y a pas eu d’attaque jusqu’à présent
Les coordonnées visaient fortement à inorganiser le système de soins français.
En 2021, CERT Health, qui a également obtenu la mission de prévention et d’alarme
Les menaces de cybersécurité avec les services de santé et de médecine, administrées
Déclarations à double événement (733) par rapport à 2020.
Cette augmentation s’explique en partie par les incidents que les prestataires de services rencontrent
(en particulier les hôtes) avec une part de marché importante. Des centaines de structures
Ainsi, les secteurs de la santé et des médicosociaux (40% des événements signalés) ont été affectés.
L’énoncé mensuel moyen de l’énoncé a également augmenté de 33% même s’il reste
relativement bas en ce qui concerne le nombre de structures concernant cette obligation de
annulation.
La Déclaration des entreprises et services médicosociaux augmente fortement (multiplié par 4)
par rapport à 2020, en particulier pour les entreprises qui accueillent les gens dans une situation avec
Handicap qui atteste leur bonne compréhension de l’extension du système à leur secteur
de l’activité.
Avec Ségur You Digital Health and France Relatements, Ministère de la solidarité et de la santé,
avec un soutien opérationnel de l’année et ANSSI a investi massivement dans l’amélioration de
Sécurité des systèmes d’information sur la santé. Collaboration entre les années et ANSSI dans les questions
Alerte et réponse à l’incident mis en évidence en 2021. Les deux agences travaillent à Synergi
Pour aider les acteurs à gagner de la maturité et à atteindre un niveau de résilience collective
Indispensable pour surmonter une attaque majeure.
Depuis le début de 2022, CERT Health a renforcé son soutien et s’est amélioré
Outils,
Développer leur capacité à faire face à une menace de plus en plus complexe.

Catégories
Association Europe Hôpital hyères Sécurité vidéo Ville de Hyères

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AUX ACTIONS POUR LES FAMILLES D’UKRAINE

Comme vous le savez, l’arrivée massive des réfugiés Ukrainiens augmente de jour en jour. Les services de l’état se démènent pour assurer la gestion de toutes ces arrivées.

Tous les jours les procédures sont modifiées et parfois simplifiées, afin de mieux répondre aux impératifs.

Concert caritatif au profit des familles UKRAINIENNES DU VAR.

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AUX ACTIONS
Que ce soit pour proposer un logement, un accompagnement des familles ou le collectif, merci de remplir le questionnaire qui vous concerne ( Il n’est pas obligatoire d’avoir un compte Google ) :
Questionnaire Bénévoles:
https://forms.gle/nbeidSznEgDRMF718
Questionnaire Familles hébergeantes:
https://forms.gle/mFqYMrgjQ86c19sE6

groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/751257209189903/?ref=share
groupe WhatsApp: https://chat.whatsapp.com/EzZIdmEyT4fHljomaTnLXt

Les TAXIS du Cœur

Responsable Florence MAYOR

floremayor@hotmail.fr

TEL 06 86 06 49 86.

Le service TAXI du CŒUR destiné à accompagner une famille UKR ou un bénévole,

D’un point de départ à un point d’arrivée, des marchandises à récupérer et livrer.

Malgré le fait que la carte de transport Mistral soit gratuite pour un mois, pour les familles UKR, il peut y avoir des besoins particuliers de transport.

Florence MAYOR est chargée de gérer cette activité, contactez la, (UNIQUEMENT elle).