Catégories
Altice Assurance Attaque Cybercriminels Hive informatique Mobile Ransomware Sécurité Service informatique

Altice, confirme qu’il a été piraté

Altice, qui n’est autre que la maison mère SFR, a connu un piratage. La cyberattaque, qui était réalisée avec le Ransomware Hive, a eu lieu début août, mais n’a été révélée que récemment. Le groupe avait initialement refusé de commenter le piratage, mais il a changé d’avis (en retard).

Altice France a déclaré que « Altice France et le cercle SFR ne sont pas concernés » par les cyberattaques. En outre, le groupe « a également confirmé la victime début août début août d’une cyberattaque ransomware qui ciblait un réseau interne au niveau de la société de portefeuille économique ». Il continue de s’assurer que « les effets ont été maîtrisés et que tous les services ont été restaurés ». De plus, « la société de portefeuille financière est pleinement opérationnelle ».

Vient ensuite une question importante: qu’en est-il des données, que ce soit pour les clients ou le groupe? Les pirates devaient-ils les consulter ou les restaurer? Voici ce qu’Altice répond:

Nous devons souligner qu’il n’y a pas de données sensibles compromises, en particulier les données des clients, les partenaires commerciaux ou les données concernant nos partenaires financiers

Comme nous pouvons l’imaginer, la société mère n’apprécie pas du tout cette attaque et dit qu’elle a « de fortes critiques contre ce type d’attaque faible et contre toutes les personnes qui les commettent ».

Hive a fait des victimes
Hive a été découverte pour la première fois en 2021, et il peut déjà se vanter de merveilleux bras. À la fin de l’année dernière, MediaMarkt, avait vu son système informatique être neutralisé par ce même ransomware qui nécessitait 43 millions d’euros. Le groupe allemand a été irrité pendant plusieurs semaines par les effets de l’attaque. L’opérateur allemand T-Mobile, actuel à l’international, comme Altice, était également l’objectif de Hive, il y a environ un an lorsqu’ils ont compromis les données de dizaines de milliers de millions d’utilisateurs.

Le groupe Hive est devenu l’un des gangs ransomiens les plus lucratifs au monde qui attaquent souvent les joueurs du secteur des finances ou de la santé. Il y a quelques mois, il aurait traversé un nouveau cours en mettant à jour son logiciel qui a migré le code vers le langage de programmation Rust, développé par Mozilla Research pendant dix ans, ce qui lui a permis un cryptage encore plus complexe.

Hive est connu en utilisant la double extorsion qui consiste à exfiltrer les données et à menacer la victime de les vendre et / ou de les publier. Cette stratégie a été lancée en réponse aux nombreuses entreprises qui pensaient avoir pris les devants en créant et en stockant plus de copies de leurs données.

MAJ: Après la cyberattaque, les données confidentielles du groupe Altice ont été divulguer.

Altice Group, Empire of Patrick Drahi, a connu une cyberattaque qui a compromis les données confidentielles en août. Hive Pirates Group a mis la main sur « des dizaines de milliers de documents ultra-confidentiels » après une attaque de ransomware, a déclaré le site Web de la reflecte.

L’attaque liée uniquement à Altice International Financial Holding Company, de sorte qu’aucune donnée, clients personnels ou liés à des partenaires commerciaux d’Altice France ou de SFR n’a été directement compromis, selon les informations club.

Foule de données
D’un autre côté, les documents comptables et les informations sur les filiales ont été récupérés à la suite de ce piratage informatique. Le site Web de Zataz, qui suggère un point de départ au phishing, montre que la pénétration initiale devait être effectuée vers le 8 ou le 9 août, et les données volées qui ont ensuite été proposées sur le marché noir quelques jours plus tard.

Ransom a affirmé faire les données qui n’auraient peut-être pas été payées à moins que les pirates aient choisi d’aller au-delà des pirates qui ont finalement transmis les documents en question le 25 août, permettant leur consultation gratuite.

Le dessous du drahi – emperiet
Les documents sont donc volés plutôt plus récents et se rapportent à la période de 2018 à 2022 dans différents domaines. Les données sur les nombreuses filiales, le site Web de la reflecte, provoque la présence d’informations sur les sociétés gérées directement par Patrick et sa famille et ont l’intention de mener l’étude des documents transmis pour explorer le dessous de l’homme de l’homme.

Catégories
Assurance Attaque Cybercriminels Déchiffrement Etude Evil Corp EvilQuest GandCrab Hakbit Hive informatique LockBit Mac MacOS maze Mobile Nefilim NetWalker PayloadBin prix Ragnar Locker Ransomware revil Ryuk Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Shade sodinokibi SolarWinds Spectre Sunburst Technologie ThiefQuest

Conseils pour vous protéger des ransomwares

Avez-vous reçu un message douteux qui contient des pièces jointes ? Avez-vous trouvé une clé USB par hasard ? Prenez soin de ransomware ou rançongiciels ! Vos données peuvent être chiffrées et c’est le drame! Voici des conseils pour réduire les risques.

Conseils pour vous protéger des ransomwares

Qu’est-ce qu’un ransomware ou rançongiciels?

De plus en plus, vous recevez des messages douteux contenant des pièces jointes ou des liens qui vous invitent à les ouvrir. Il faut se méfier ! Malvey -Software appelé « rançon » ou « ransomware » peut s’y cacher. Leur objectif ? Cryptez (COD) vos données pour vous faire une rançon. Bien sûr, cela ne garantit pas la récupération de vos données. Il est donc préférable de vous protéger de ce type d’attaque.

Comment vous protéger des ransomwares?

Comment vous protéger des ransomwares?

Bonne attitude N ° 1:
Faites des sauvegardes régulières de vos données (eCura.fr)

C’est la meilleure façon de couper l’herbe sous le pied des pirates qui veulent prendre vos données comme otages! Déplacez la sauvegarde physique de votre réseau (hors du réseau), placez-la dans un endroit sûr et assurez-vous qu’il fonctionne!

Bonne attitude N ° 2:
N’ouvrez pas les messages dont l’origine ou le formulaire est discutable

Ne soyez pas trompé par un simple logo! Pire encore, le pirate a peut-être récupéré certaines de vos données plus tôt (par exemple, les noms de vos clients) et créer des adresses électroniques E qui ressemblent à un détail proche de vos interlocuteurs habituels.

Alors gardez beaucoup de vigilant! Certains messages semblent complètement authentiques.

Apprenez à identifier les emails E (ou d’autres formes de récupération de vos données) sur le site à l’Agence nationale pour les systèmes d’information (ANSSI).

Avez-vous des doutes? Contactez directement un informaticien. Services informatique Hyères

Bonne attitude N ° 3:
Apprenez à identifier les extensions douteuses

Vous recevez généralement des fichiers .doc ou .mp4 (par exemple) et le fichier de message que vous êtes dans le doute se termine par un autre type d’extension ? Ne les ouvrez pas ! Voici quelques exemples d’extensions douteuses: .pif, .com, .bat; .Exe, .vbs, .lnk, … Prenez soin de l’ouverture des pièces jointes du type .scr ou .cab. Comme l’agence nationale pour les systèmes d’information (ANSSI) se souvient, ce sont des extensions de compression des campagnes CTB-Locker qui rage entre les individus, les PME ou la mairie.

Bonne attitude N° 4 :
mettez à jour vos principaux outils

On ne vous le dira jamais assez : traitement de texte, lecteur PDF, navigateur, mais aussi antivirus… Veillez à mettre à jour vos logiciels !

Si possible, désactivez les macros des solutions de bureautique qui permettent d’effectuer des tâches de manière automatisée. Cette règle évitera en effet la propagation des rançongiciels via les vulnérabilités des applications.

Considérez que, d’une manière générale, les systèmes d’exploitation en fin de vie, qui ne sont plus mis à jour, donnent aux attaquants un moyen d’accès plus facile à vos systèmes.

Bonne attitude N ° 5 : Utilisez un compte « utilisateur » plutôt qu’un compte « administrateur »

Évitez de naviguer à partir d’un compte administrateur. L’administrateur d’un ordinateur a un certain nombre de privilèges, comme effectuer certaines actions ou accéder à certains fichiers cachés sur votre ordinateur. Préférez l’utilisation d’un compte utilisateur. Cela ralentira, même, découragera le voleur dans ses actes malveillants.

Catégories
Attaque Cybercriminels informatique LockBit Mobile presse Ransomware Sécurité Service informatique Uncategorized

Piratage de l’opérateur La Poste Mobile

La poste mobile est obligé de fermer son site. Son équipe parle maintenant d’un rançongiciel. LIEN

La poste mobile est obligé de fermer son site. Son équipe parle maintenant d’un rançongiciel.

Sept questions à comprendre sur le piratage de l’opérateur La Poste Mobile et ses conséquences. LIEN

Sept questions à comprendre sur le piratage de l’opérateur La Poste Mobile et ses conséquences.

Les données de milliers de clients la Poste mobile diffusée en ligne après le piratage. LIEN

Les données de milliers de clients la Poste mobile diffusée en ligne après le piratage.

Les données de milliers de clients la Poste Mobile sont dans la nature. LIEN

Les données de milliers de clients la Poste Mobile sont dans la nature.

Cyberattaque de la Poste Mobile, des milliers de données personnelles dispersées en ligne. LIEN

Cyberattaque de la Poste Mobile, des milliers de données personnelles dispersées en ligne.

La poste mobile en otage, ses clients volés. LIEN

La poste mobile en otage, ses clients volés.

MAJ: Les données de 533 000 clients, y compris les comptes bancaires! Une fuite massive chez la poste mobile

De nouvelles informations sont indiquées sur le piratage de la publication mobile qui a eu lieu en juillet. Les pirates ont été en mesure de collecter des informations auprès de 533 000 clients, ce qui comprend les numéros de compte bancaire selon Zataz.
En juillet, La Poste Mobile a annoncé qu’elle avait été victime d’une cyberattaque de type ransomware. Il a été réalisé par Lockbit, le groupe qui a quantifié les données et a affirmé qu’une rançon pour la publication mobile trouvera un accès. Cela avait poussé l’opérateur virtuel (MVNO) à fermer son site pendant 10 jours pour s’occuper de ce gros problème.

Depuis lors, les pirates ont partagé des données sur Internet dans un fichier compressé pesant 64 Mo. Il comprend des données de 533 000 clients, y compris les numéros de compte bancaire, les dates de naissance, les adresses électroniques, le sexe, les identités, les numéros de téléphone ou d’adresses physiques.

La Poste Mobile n’a pas encore répondu publiquement à la fuite massive de données, d’autant plus qu’il y a les numéros de compte bancaire dans la partie. Dans tous les cas, une chose est sûre: les clients de cet opérateur virtuel (en utilisant le réseau SFR) doivent être très prudents, que ce soit pour le phishing ou le vol d’identité potentiel. Cela peut aller très vite.

LIEN

LIEN

LIEN

LIEN

LIEN

LIEN

Catégories
Aérien Armée Attaque Banque Cybercriminels Déchiffrement Etude Europe Hôpital hyères informatique Mac MacOS Mairie Mobile Orange presse prix Ransomware Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Transport Uncategorized vidéo Ville de Hyères Windows

Le groupe d’ingénierie français Akka est affecté par une attaque au ransomware

Akka Technologies, un groupe d’ingénierie et de conseil français, a été frappé par une attaque de ransomware qui affectent une bonne partie de l’entreprise et les 21 000 employés.

Le groupe d’ingénierie français Akka est affecté par une attaque au ransomware

Akka est l’un des plus grands conseils technologiques et technologiques européens. Il vient d’être acheté par le groupe suisse Adecco, qui l’a retiré début mai à la Bourse. Adecco fusionnera l’entreprise avec sa filiale MODIS, qui se spécialise également dans l’ingénierie, pour créer un nouveau géant de service en technologie capable de rivaliser avec des acteurs plus importants dans le secteur tels que Cap Gemini.

Ingénierie, pour créer un nouveau géant de service dans une technique capable de concurrencer les plus grands acteurs du secteur en tant que Cap Gemini.

Il s’agit d’une attaque de ransomware où le pirate trouve les données sur sa victime et revendique une rançon pour donner les clés pour déchiffrer. Akka Technologies ne veut pas donner de détails sur l’étendue de l’attaque pour ne pas informer l’attaquant.

Catégories
Apple Armée Association Attaque Banque Cybercriminels Entreprise de construction Etude Europe Hôpital hyères informatique Mairie Mobile Orange Ragnar Locker Ransomware Sécurité Service informatique Technologie

Ransomware sur chaîne d’approvisionnement pour 2022.

Parmi les sujets auxquels nous sommes confrontés en 2022, il sera nécessaire de compter sur la prévalence et d’augmenter l’intensité des attaques de ransomware qui ont une partie monopolisée de la nouvelle en 2021. En fait, ce problème est loin d’être en phase de disparition. Ces menaces deviennent susceptibles de devenir plus dangereuses dans un contexte où les cybercriminels cherchent à avoir un impact maximal.
Les attaques d’escalade via des chaînes d’alimentation sont une tendance importante et troublante. Les cybercriminels cherchent à générer une destruction massive.

Ransomware sur chaîne d’approvisionnement pour 2022

Nous devons nous attendre à un plus grand nombre d’attaques visant à la chaîne d’approvisionnement numérique en 2022, d’autant plus que la déficience actuelle des talents, elle pousse les entreprises à compter encore plus sur les plates-formes, les services et les outils logiciels tiers

Catégories
Attaque Cybercriminels informatique Mobile Ransomware Sécurité Service informatique Technologie

L’auteur de Cyberattack de T-Mobile assume

John Binns, Américain de 21 ans, de Virginie et vit en Turquie, a admis être la principale personne du piratage massif de T-Mobile, qui exposait les informations sensibles de plus de 50 millions de personnes.

L’auteur de Cyberattack de T-Mobile assume

John Binns a exprimé publiquement dans une interview avec le Wall Street Journal, les connaissances au journal soient à l’origine de l’attaque, qu’il a conduit de sa maison à Izmir, en Turquie, où il vit avec sa mère. Son père qui est mort quand il avait deux ans, était américain et sa mère est turque. Ils sont retournés en Turquie à l’âge de 18 ans.
John Binns a admis être derrière les cyber-attaques exposées à des données sur plus de 50 millions de personnes, dans le but de « nuire à l’infrastructure des États-Unis ».
A travers le télégramme, John Binns a fourni le Wall Street Journal avec la preuve qu’il a été trouvé pour les attaques T-Mobile avec des journalistes d’indication il des réseaux T-mobile d’accès à l’origine obtenu par un routeur non protégé en Juillet.

Selon le quotidien, il a cherché des erreurs dans la défense T-mobile par le biais de ses adresses Internet, et a accès à un centre de données près de East Wenatchee, dans l’État de Washington, où il a pu explorer plus de 100 serveurs dans l’entreprise. A partir de là, il a fallu environ une semaine pour les serveurs d’accès contenant des renseignements personnels sur des millions de personnes. Le 4 Août, il a volé des millions de fichiers.

« Je suis allé à la panique parce que j’avais accès à quelque chose d’important. Leur sécurité est terrible », dit John Binns au Wall Street Journal. « La réalisation du bruit était un but. »

Il ne voulait pas confirmer si les données qu’il a volé a déjà été vendu ou si un autre payé à pirater T-Mobile. Bien que John Binns ne dit pas explicitement qu’il avait travaillé avec d’autres personnes sur les attaques, il a admis qu’il avait besoin d’aide l’acquisition des identifiants de connexion pour les bases de données à l’intérieur des systèmes T-Mobile.

Le Wall Street Journal L’article mentionne également que T-Mobile a été informé de la violation d’une société de sécurité cybernétique appelé UNIT221B LLC, ce qui indique que les données de ses clients ont été commercialisés sur noir Web.

Catégories
Cybercriminels informatique Mobile Sécurité Service informatique

Données de 100 millions de clients dans la nature, merci T-Mobile USA

Attention un client T-mobile! L’opérateur américain hier, le 16 août, a confirmé qu’il y avait un cambriolage dans son système informatique, mais ne savez pas si des données personnelles ont été volées. Sur les forums, des pirates informatiques disent qu’ils ont fait une main sur les données confidentielles de 100 millions de clients des opérateurs américains et sont en train de vendre une partie.

Merci T-Mobile USA

Selon les médiats qui ont révélé des ventes de pirates et ont pu analyser leurs données, l’attaque seraient autorisés à récolter les noms, adresses postales, numéros de téléphone, les numéros IMEI, du CP et des chiffres. identification fiscale ou permis de conduire. Actuellement, seules les données d’env. 30 millions de personnes ont été proposées à la vente sur des forums pour 6 bitcoins (correspondant à 236 500 euros).

En bref, la réalité du vol de données ne semble pas être des doutes sur, même si la personne n’a pas encore confirmé officiellement. Le plus grand risque est détenu par les clients concernés est le vol d’identité, y compris son utilisation dans « Sim swapping », une attaque dont le but est de retrouver la ligne de téléphone mobile d’une personne à des codes secrets d’accès envoyés par SMS. les clients T-Mobile ont donc intérêt à la vigilance doubler, donc il ne devrait pas être fait.

Pour sa part, l’ordinateur Bleeping a été capable de récupérer de la capture d’écran Hackers d’accès à SSH à une base de données Oracle T-Mobile USA, qui est probablement la source des données volées. Selon les pirates, la piraterie a été faite il y a environ deux semaines et porte sur des données remontant à 2004.