Catégories
Association Cybercriminels Etude Europe Hive MacOS NetWalker presse prix Ragnar Locker Ransomware Sécurité Spectre Technologie Transport

En finir avec les Ransomware en interdisant le paiement de la rançon?

Des nouvelles récentes ont été riches en cyber-attaques « ransomware ». L’interdiction de payer les rançons peut-elle résoudre le problème?

En finir avec les Ransomware en interdisant le paiement de la rançon?

Les serveurs de votre entreprise refusent soudainement de travailler. Toutes les données (y compris vos sauvegardes) sont cryptées et que personne ne peut y accéder. C’est l’arrêt total de l’activité. Le diagnostic tombe rapidement: c’est un ransomware (ransomware). Les pirates vous appellent cryptos en échange d’un remède qui vous permet d’accéder à nouveau à vos données. De plus, les pirates menacent de commencer à révéler vos données si vous ne payez pas. SUITE

Catégories
Association Déchiffrement Etude Evil Corp presse Service informatique Spectre Technologie

Next INpact, attaqué en justice par Avisa Partners.

Arrêt sur Image, Mediapart, l’ADN ou encore Reflets sont également attaqués par cette société.

L’effet Streisand désigne un phénomène médiatique involontaire. Cela survient lorsque nous voulons empêcher la divulgation d’informations que nous aimerions cacher – qu’il s’agisse d’une simple rumeur ou d’un fait véridique – nous déclenchons le résultat opposé.

MAJ:

Le 28 juin, les journalistes de Next INpact ont annoncé un papier sur la société Avisa Partners, désigné par Fakir et MediaPart pour une désinformation massive. Elle aurait transmis des articles pour une désinformation sur des sites alternatifs spécialisés et des blogs de médias bien connus tels que MediaPart et Les Échos.

Avisa Partners est un groupe de conseil français spécialisé dans la redatation électronique, la cybersécurité, l’intelligence financière, l’enquête et les relations publiques. Son siège social est situé à Paris et la société est présente dans sept autres pays.

Il est publiquement accusé de désinformation de plusieurs études journalistiques, en 2015 dans l’affaire des tribunes fantômes créée à l’occasion de l’OPA du clubMed et en 2022 dans le cadre des fichiers Uber pour avoir manipulé de grandes informations à l’échelle sur de nombreux médias en ligne ainsi que sur Wikipedia.

Avisa Partners n’aime pas que la presse enquête sur ses activités de lobbying et ses méthodes.

LIEN1

LIEN2

LIEN3

LIEN4

LIEN5

LIEN6

LIEN7

LIEN8

LIEN9

Catégories
Association Assurance Banque Cybercriminels Etude Europe Hôpital hyères informatique Mutuelle presse Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique

Données personnelles d’environ 80 000 membres de l’assurance Varoise mutuelle EMOA ont été piratées

Informations bancaires, papiers d’identité, adresses électroniques etc … Plus de 80 000 membres de l’assurance EMOA du Var piratées. Vous étiez ainsi parmi les personnes voyants leurs données personnelles fuiter sur Internet, rapporte libération ce vendredi. En mars 2022, des informations confidentielles avaient déjà été divulguées en ligne et la mutuelle avait informé les abonnés en question.

Données personnelles d’environ 80 000 membres de l’assurance Varoise mutuelle EMOA ont été piratées

Mais selon le journal, il y a eu une fuite encore plus massive en avril. La compagnie d’assurance mutuelle a été informée par le journal que des informations personnelles sur plus de 80 000 de ses membres étaient en ligne sur des plateformes cybercriminelles. Elle n’était pas au courant de la fuite de données. Devis installation informatique

Pour la plupart des victimes, seuls les noms et noms de famille, les dates de naissance, les codes postaux et les adresses e-mail E ont été révélées sur des sites illégaux. Les numéros de sécurité sociale de près de 3 000 membres ont été partagés sur le marché Internet noir. Pour une partie mineure, les photocopies de leurs passeports ou leurs coordonnées bancaires (Rib, Iban, BIC) trouvées en ligne, mises à disposition sur les forums cybercriminels. Enfin, des données sensibles liées aux employés mutuelles ou aux contrats clients ont également été volées. Une première fuite de données a eu lieu en mars 2022. Il existe alors un fichier de vente qui contient des informations personnelles sur 74 000 membres d’Emoa Mutual. Cette première attaque contre les serveurs a permis de collecter les noms des clients ainsi que de leur numéro d’adhésion, de leur adresse, de leur date de naissance et de leur e -mail. Mais les choses ont empiré. L’un des fichiers contient une certaine quantité de liens hypertextes qui rapportent aux contrats des membres. C’est alors une mine d’or pour le pirate qui s’ouvre. Sans protection, nous trouvons tous les documents qui vous permettent de vous inscrire à l’organisation de protection de la santé. Nous pouvons donc compter les côtes, des lettres sur la démission, des certificats d’assurance maladie (donc le numéro de sécurité sociale) et même des certificats d’enregistrement d’entreprise. Il y a encore pire… les copies d’une vingtaine de documents d’identité sont dans un accès gratuit absolu. Selon la libération qui a mené l’étude : « En réalité, sans même avoir le fichier vendu par les pirates, des outils simples fourniraient des étirements pour scanner l’endroit entier et réaliser facilement tous les précieux documents mal protégés. » Une erreur qui semblait refléter ce que l’on se demande comment une mutuelle pourrait la laisser partir pendant des années.

Catégories
Association COVID-19 Cybercriminels Hôpital informatique Sauvegarde Sécurité Service informatique Technologie Uncategorized

Faites-vous partie des millions de victimes du Hack de l’assurance maladie ?

Mise à jour :quelques heures après la publication de cet article, Ameli a expliqué qu’il avait découvert aucune attaque. Dans le même temps, la publication du pirate a été retirée. Il semble donc que ce soit une fausse alarme.

C’est le site Zataz qui sonne l’alarme. Selon lui, plus d’un million de français ont vu leur compte d’assurance maladie piratée avec une fuite de données en ligne. Pas de doute sur une opération contre le service d’assurance maladie, Ameli.fr. En ce moment, ces données personnelles sont en vente en ligne.

Malgré l’importance des données transitant du côté de l’assurance maladie, les erreurs sur la plateforme se multiplient ces derniers temps. Selon les messages et courriers privés, c’est donc au tour des informations personnelles de santé de circuler sur le web.

Une personne malveillante a en effet mis en vente un million d’identifiants et de mots de passe donnant accès aux comptes de l’assuré. Si ce dernier n’a pas révélé sa méthode d’obtention de ces informations, deux hypothèses sont envisagées : une erreur 0-day ou (plus probablement) une campagne massive de phishing.

Dans ce dernier cas, les victimes seraient alors tombées dans un piège devenu classique : un faux email demandant à nouveau des informations, un faux SMS, etc.

Si cette fuite inquiète, c’est parce qu’elle donne pour la première fois accès à des données extrêmement sensibles. Les informations piratées de l’Assurance Maladie vont du numéro d’état civil à l’adresse postale, qui du côté des médecins transmet les informations bancaires nécessaires au remboursement.

Leur mise en vente donne donc une chance à d’autres mal intentionnés d’exploiter ces informations à des fins personnelles ou frauduleuses : usurpation d’identité, détournement de fonds, vol de données personnelles.

C’est d’autant plus inquiétant que le hacker à l’origine de cette fuite ne demande que 6 000 $ soit environ 5 700 € pour mettre la main sur cette liste d’un million de comptes.


L’hypothèse la plus probable sur l’origine du piratage étant une campagne de phishing, vous devez d’abord vérifier que vous n’avez pas répondu à un e-mail ou SMS suspect de l’Assurance Maladie.

Le nombre de 1 million laisse cependant dubitatif !
1 français sur 60 se serait fait piéger par un faux courriel AMELI !

Que vous ayez fait l’erreur ou non, vous devez changer tous les mots de passe de votre compte AMELI. Enfin, surveillez attentivement l’activité de votre compte AMELI dans les semaines et mois à venir en attendant que votre mutuelle renforce sa sécurité

Pendant ce temps, le site Ameli.fr affiche un bandeau rouge invitant à être à l’affût des tentatives de phishing. Il existe plusieurs astuces pour éviter de se faire prendre. Un premier pas rassurant en attendant le mieux.

Catégories
Armée Association Cybercriminels Etude Europe informatique Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie

Une plate-forme française montre des cyber-menaces contre l’Ukraine

Un projet conjoint sur Cybercampus avec plusieurs acteurs privés montre les attaques en Ukraine depuis le début de la guerre et propose de télécharger des fichiers pour éviter les attaques.

Une plate-forme française montre des cyber-menaces contre l’Ukraine


Nous pouvons parler d’une première initiative conjointe depuis le lancement de Cyber ​​Campus en février. Une plate-forme de collaboration montre les cyber-menaces les plus importantes qui ont émergé depuis l’invasion de l’Ukraine de la Russie. Plus qu’un simple lieu d’information montre que ce portail est des rapports sur les derniers logiciels malveillants.

Encore mieux, tout gestionnaire informatique d’une entreprise peut télécharger des fichiers contenant des informations malveillantes utilisées en Ukraine pour sécuriser davantage le système de protection informatique. Par conséquent, un montant électronique ou un lien frauduleux utilisé auparavant dans le conflit peut être détecté par un logiciel, une fois mis à jour. Tous les rapports et fichiers à télécharger peuvent être trouvés dans la section Portal Share. LIEN

Catégories
Association Attaque COVID-19 Cybercriminels Etude informatique presse prix Ransomware Sécurité Service informatique Technologie Uncategorized

Une université ferme définitivement ses portes après un ransomware

Lincoln College, une université américaine située dans l’État de l’Illinois, ferme ses portes ce vendredi après une cyberattaque de type ransomware qui a duré des mois maintenant. NBC News rapporte qu’il s’agit de la première université qui se termine en raison d’une attaque de ransomware.
L’université prétend avoir enregistré un nombre record de l’inscription des étudiants à l’automne 2019. Cependant, la pandémie de covid-19 a provoqué une diminution significative de l’inscription, certains étudiants qui ont choisi de reporter leur entrée à l’université ou de faire une pause . Le Lincoln College – l’un des rares zones ruraux qualifiés en tant qu’établissement noir prédominant du ministère de l’Éducation – a déclaré que cela avait affecté sa situation financière.

En décembre 2021, l’université a subi une cyberattaque importante des ransomwares. Les pirates ont réussi à bloquer l’accès à tous les systèmes nécessaires aux efforts de recrutement, de fidélité et de collecte de fonds, et nécessitent une rançon pour débloquer la situation. Ce n’est qu’en mars 2022 de sortir de la situation. Mais il y a eu des déficits d’enregistrement importants qui ont besoin d’un don de transformation ou d’un partenariat pour soutenir le Lincoln College au-delà du semestre en cours.

Lincoln College est né il y a 157 ans en 1865. Il fermera donc ses portes le 13 mai 2022. L’université s’engage à aider les étudiants à passer à une nouvelle école. LIEN1/ LIEN2

Catégories
Association Europe Hôpital hyères Sécurité vidéo Ville de Hyères

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AUX ACTIONS POUR LES FAMILLES D’UKRAINE

Comme vous le savez, l’arrivée massive des réfugiés Ukrainiens augmente de jour en jour. Les services de l’état se démènent pour assurer la gestion de toutes ces arrivées.

Tous les jours les procédures sont modifiées et parfois simplifiées, afin de mieux répondre aux impératifs.

Concert caritatif au profit des familles UKRAINIENNES DU VAR.

SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AUX ACTIONS
Que ce soit pour proposer un logement, un accompagnement des familles ou le collectif, merci de remplir le questionnaire qui vous concerne ( Il n’est pas obligatoire d’avoir un compte Google ) :
Questionnaire Bénévoles:
https://forms.gle/nbeidSznEgDRMF718
Questionnaire Familles hébergeantes:
https://forms.gle/mFqYMrgjQ86c19sE6

groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/751257209189903/?ref=share
groupe WhatsApp: https://chat.whatsapp.com/EzZIdmEyT4fHljomaTnLXt

Les TAXIS du Cœur

Responsable Florence MAYOR

floremayor@hotmail.fr

TEL 06 86 06 49 86.

Le service TAXI du CŒUR destiné à accompagner une famille UKR ou un bénévole,

D’un point de départ à un point d’arrivée, des marchandises à récupérer et livrer.

Malgré le fait que la carte de transport Mistral soit gratuite pour un mois, pour les familles UKR, il peut y avoir des besoins particuliers de transport.

Florence MAYOR est chargée de gérer cette activité, contactez la, (UNIQUEMENT elle).

Catégories
Apple Armée Association Attaque Banque Cybercriminels Entreprise de construction Etude Europe Hôpital hyères informatique Mairie Mobile Orange Ragnar Locker Ransomware Sécurité Service informatique Technologie

Ransomware sur chaîne d’approvisionnement pour 2022.

Parmi les sujets auxquels nous sommes confrontés en 2022, il sera nécessaire de compter sur la prévalence et d’augmenter l’intensité des attaques de ransomware qui ont une partie monopolisée de la nouvelle en 2021. En fait, ce problème est loin d’être en phase de disparition. Ces menaces deviennent susceptibles de devenir plus dangereuses dans un contexte où les cybercriminels cherchent à avoir un impact maximal.
Les attaques d’escalade via des chaînes d’alimentation sont une tendance importante et troublante. Les cybercriminels cherchent à générer une destruction massive.

Ransomware sur chaîne d’approvisionnement pour 2022

Nous devons nous attendre à un plus grand nombre d’attaques visant à la chaîne d’approvisionnement numérique en 2022, d’autant plus que la déficience actuelle des talents, elle pousse les entreprises à compter encore plus sur les plates-formes, les services et les outils logiciels tiers

Catégories
Association Cybercriminels Entreprise de construction Etude Hôpital hyères informatique Mairie Orange prix Sauvegarde Sauvegarde informatique Sécurité Service informatique Technologie Ville de Hyères

Protection et conformité des données sauvegardée

Face à l’explosion des données à traiter, comment gérer la situation. Le point de quatre grandes tendances de protection des données.

Les exigences de protection globales requièrent la localisation des sauvegardes
Vos données sont-elles protégées 83400 Hyères
Sauvegarde, protection et conformité 83400 Hyères

Vos données sont-elles sauvegardées?
C’est une question souvent entendue à Hyères. En 2022, il est clair que cette question a évolué pour: «Comment pouvons-nous prouver que nos données sont en sécurité?». Au lieu de simplement vérifier une boîte indiquant qu’ils ont un système de protection, les organisations cherchent maintenant à optimiser le temps nécessaire pour restaurer les données en fonction d’un problème. En 2022, de plus en plus de grandes organisations commenceront à prendre sérieusement des dispositions de sauvegarde.

Centraliser les demandes de données
De plus en plus d’organisations trouvent une demande accrue de leurs données CRM d’un plus grand nombre de systèmes – il en résulte une demande accrue de ressources d’API pour reproduire les données CRM.

Par exemple, les grands fournisseurs de télécommunications veulent reproduire leurs données toutes les 5 ou 15 minutes à d’autres magasins de données. Cela doit être intégré à une stratégie de données plus large. L’objectif général est d’accroître l’agilité de la société. Pour cela, les données CRM doivent répondre à de nombreuses exigences. Nous pouvons exploiter le fait que nous sauvegardons les données – ils peuvent en réalité être utilisés pour les processus commerciaux agiles. Les données peuvent être transférées sur d’autres plates-formes, en faisant deux coups. Nous pouvons offrir la possibilité d’utiliser des connecteurs externes, non seulement pour récupérer les données et les stocker, mais également pour réduire les demandes de son système CRM.

Plus le point final dans le système, plus désordonné et lentement. En centralisant une grande partie de ces demandes de données, vous pouvez profiter de votre solution de sauvegarde pour résoudre ce problème – et il sera incroyablement fort pour les grandes organisations – les rend enfin plus flexibles.

Exigence de confidentialité mondiale requiert l’emplacement
La vie privée se poursuivra avec la mondialisation, tandis que de plus en plus de mise en œuvre et de stockage localisées sont nécessaires. En 2021, la Loi sur la protection de la vie privée chinoise (PIPL) a été adoptée avec une vitesse incroyable confirmant cette tendance. Le champ d’application des exigences deviendra plus claire lorsque les dispositions de la demande seront introduites en 2022.
Cette nouvelle conscience doit aider les organisations à se conformer aux cadres gouvernementaux où ils se développent. Les gens doivent prouver leurs réseaux d’entreprise qu’ils ont une sauvegarde – ils ne peuvent pas supposer que le nuage donne tout. Ils doivent montrer que les données sont sûres et utiles et à quelle vitesse ils peuvent les restaurer.

Anonymisation des environnements de test (boîtes à sable)
En 2022, comme en 2021, les organisations doivent protéger divers environnements – avec l’avènement du travail à distance, il existe un intérêt plus important de savoir qui a accès aux données. Par exemple, les gens évaluent les données de test dans l’équipe de développement et s’assurent qu’elles sont anonymes et en toute sécurité – améliorant l’ensemble du processus de développement. Anonymisé leurs environnements de test pour protéger le développement de leurs données. Ils constatent souvent qu’ils n’ont pas assez de données anonymes. Comment améliorer ce processus et ce processus? Ceci est une question ouverte en 2022.

Catégories
Armée Association Attaque Bitcoins Cybercriminels Déchiffrement Etude Europe Hôpital hyères informatique Mairie Non classé presse prix Ransomware Sécurité Service informatique Technologie Uncategorized

Les intermittent de la cybercriminalité

Les chercheurs de la sécurité ont mis en évidence des personnes qui constituent une partie importante de l’écosystème de cybercrimination

Les intermittent de la cybercriminalité

Programmes de phishing, campagnes de logiciels malveillantes et autres opérations utilisent un nombre total de travailleurs ombragers. Pour leur offrir de meilleures opportunités de travail légitimes pourraient aider à réduire le crime?

Une collaboration de recherche avec l’Université technique tchèque à Prague et GoSecure et SecureWorks entreprises de sécurité Cyber a analysé les activités des personnes en marge de la cybercriminalité, les projets sous – jacents tels que la création de sites Web, finissent par être utilisés pour des attaques de phishing, les affiliés Systèmes pour diriger le trafic sur les sites Web compromis ou contrefaits ou écrire sur le code trouvé dans les logiciels malveillants.

Les gens sur l’origine de ces projets font parce qu’il est un moyen facile de gagner de l’argent. Mais faire ce travail, ils jettent les bases de campagnes malveillantes pour les cyber-criminels.

Un regard sur le web
L’étude, Mass Effect: Comment Opporitistic travailleurs conduisent dans la cybercriminalité et présenté au Black Hat États-Unis, trouve ses origines dans une analyse de l’Université technique tchèque qui a révélé des roues geost, un botnet et une campagne de logiciels malveillants Android comme des centaines infectés de milliers d’utilisateurs. Ce travail a permis aux chercheurs d’examiner les journaux pour certaines des personnes impliquées.

Ils ont pu trouver des traces de personnes dans ces journaux sur des forums en ligne et d’autres plates-formes de discussion et avoir une idée de leurs motivations.

«Nous avons commencé à comprendre que même s’ils étaient impliqués dans la diffusion de programmes malveillants, ils n’étaient pas nécessairement cerveaux, mais plutôt des travailleurs informels, ceux qui travaillent sur de petits projets», a déclaré Masarah Forfait-Clouston, chercheur de sécurité à Gosécur.

Bien que ces personnes sont au bas de la hiérarchie, ils exécutent des tâches utiles pour les cyber-criminels à des sites d’utilisation et d’outils, ils créent des activités malveillantes, y compris le phishing et les logiciels malveillants communication.

« Ils essaient de gagner leur vie et peut – être le salaire du crime mieux, donc ils vont là – bas, » a déclaré Sebastian Garcia, professeur adjoint à l’Université technique tchèque, affirmant que nous devons accorder plus d’ attention aux personnes qui oscillent entre la cybercriminalité et l’ activité juridique.

« Il y a beaucoup de gens dans ces forums publics que les sociétés de sécurité ne se rapportent pas, mais ce sont ceux qui soutiennent la majorité du travail, la création de pages web pour les e – mails de phishing, l’ APK, le cryptage, les logiciels malveillants, mulet, » dit – il.

L’arbre qui dissimule la forêt
« Si nous nous concentrons toujours sur des cerveaux » délinquants motivés « qui ont vraiment développé le Botnemetten et les moyens de gagner de l’argent avec tout cela, nous oublions les travailleurs », avertit M. Paquet-Clouston. « En tant que société, nous oublions souvent que beaucoup de gens sont impliqués et que ce n’est pas nécessairement des personnes très motivées, mais plutôt ceux qui finissent par faire l’activité », a-t-elle déclaré.

Mais cela ne signifie pas nécessairement que les personnes impliquées dans ces systèmes doivent être traitées comme des cybercriminels de vol élevé, en particulier lorsque certains ne savent même pas que leurs compétences sont utilisées pour la cybercriminalité.

En fait, il serait possible de donner à bon nombre de ces personnes la possibilité d’utiliser leurs avantages de compétences plutôt que de les utiliser pour l’aider à la criminalité.