Catégories
Aérien Armée informatique Sécurité Service informatique

Fuite de données majeures au sein de l’armée française

Le 4 mars, le site spécialisé Intelligence Online a annoncé une fuite massive de données de la part des services de renseignement militaires et étrangers français (DGSE). Selon les médias, les coordonnées de près de 5 000 personnes ainsi que des données médicales sensibles ont été piratées. Le site Web explique: «Selon nos archives, la base de données contient les mêmes données pour au moins 1 767 militaires. Ces derniers peuvent être identifiés par leur affiliation à la Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale de Toulon ». Intelligence Online précise qu’un millier d’entre eux sont situés à Evreux et que 230 sont explicitement liés à la base aérienne 105. Cette base abrite notamment l’unité aérienne du service d’action de la DGSE. Des fichiers de près de 500 000 noms circulent sur un forum référencé par les moteurs de recherche. Ces noms sont associés à des données sensibles telles que le groupe sanguin, le médecin traitant, l’assurance maladie et même les mots de passe. Selon Liberation Cheknews, ces données sont similaires à des échantillons prélevés dans un laboratoire d’analyses médicales entre 2015 et octobre 2020.

Le site Intelligence Online, spécialisé dans les activités des personnels de renseignement, fait état d’une fuite majeure au sein de l’armée française. Selon lui, les données médicales de près de 5 000 personnes ont été piratées. Les informations sur les membres de la DGSE sont également concernées.