Catégories
Assurance Banque Cybercriminels Entreprise de construction Europe informatique Professionnel Sécurité Service informatique

Des données bancaires d’intérimaires d’Adecco ont été volées

Adecco, le géant de l’intérim, a été ciblé par un pirate informatique qui a réussi à accéder aux données personnelles de nombreux intérimaires et à voler de l’argent directement sur leurs comptes bancaires.

Des données bancaires d’intérimaires d’Adecco ont été volées

Au début du mois de novembre, Adecco a été victime d’une attaque de piratage. Par la suite, de nombreux intérimaires des agences d’emploi Adecco ont signalé avoir subi des prélèvements de 49,85 euros sur leur compte bancaire, comme l’ont rapporté plusieurs médias.

Entreprise suisse de travail temporaire

Adecco, une entreprise suisse de travail temporaire, a été victime d’une attaque de piratage en novembre. Dans un courriel envoyé avant Noël, l’entreprise a averti certaines de ses personnes intérimaires que leurs données personnelles, y compris leurs coordonnées bancaires, avaient été volées par un tiers.

Il y a eu un piratage de l’entreprise le mois dernier, ce qui a été confirmé par un communiqué de la CGT Adecco qui a souligné la nécessité d’améliorer la protection des données personnelles de l’agence d’intérim.

Des prélèvements non autorisés ont été signalés sur les comptes en banque de certains intérimaires après un piratage informatique.

Solfex France SASU

Selon une centaine de témoignages, une entreprise appelée Solfex France SASU a retiré 49,85 euros de différents comptes bancaires. Solfex France SASU, basée à Paris et créée en août 2022, est suspectée d’être liée à cette arnaque. Adecco a déclaré dans un communiqué que, suite à une enquête interne, aucun lien n’a pu être établi « entre ces prélèvements frauduleux effectués par une société tierce et les missions de nos intérimaires ». La CGT Adecco affirme que cette arnaque est évidemment liée au piratage des données de la société.

Une réponse sur « Des données bancaires d’intérimaires d’Adecco ont été volées »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *