Catégories
Etude informatique Spectre Uncategorized

Spectre et une nouvelle vulnérabilité informatique

Une nouvelle vulnérabilité de sécurité de type Spectre menace la sécurité de nos ordinateurs. Il affecte les derniers processeurs AMD et Intel au cours de la dernière décennie. Une solution entraînerait une baisse drastique des performances du processeur.

La faille de sécurité réside dans l’utilisation du cache micro-up. Ce dernier détecte des instructions simples afin que le processeur puisse les traiter facilement et rapidement pendant le processus d’exécution, ce qui entraîne une augmentation des performances du processeur.

Cette nouvelle vulnérabilité Spectre affecte donc tous les processeurs qui utilisent un micro-up cache, c’est-à-dire Références Intel depuis 2011 et références AMD depuis 2017.

En 2018, nous avons appris que des vulnérabilités affectaient de nombreux modèles de processeurs équipant nos PC. Ces séries d’erreurs sont appelées Spectre et Meltdown. Lorsqu’ils sont exploités, ils peuvent permettre aux attaquants de voler des données sur un ordinateur et d’en prendre le contrôle. Une nouvelle variante de Spectre a été récemment identifiée.

Les nombreux correctifs de sécurité et correctifs mis en œuvre après les premières révélations de la vulnérabilité de Spectre sont inefficaces dans ce cas, car les premières vulnérabilités ont agi tard dans le processus d’exécution spéculative, tandis que ce dernier agissait davantage à la source.

Comme d’autres spécifications de Spectre, cette vulnérabilité exploite l’exécution spéculative, qui permet au processeur de préparer et d’exécuter des tâches qui n’ont pas encore été demandées, afin qu’elles puissent s’exécuter rapidement en cas de besoin.

La vulnérabilité permet de tromper le CPU et de lui faire exécuter des instructions pour ouvrir un passage aux hackers vers le système et ainsi accéder à des données confidentielles.

Cependant, les chercheurs estiment que cette faille de sécurité est compliquée à exploiter et que sa correction entraînera nécessairement une diminution marquée des performances du processeur. Intel et AMD pourraient donc choisir de ne pas couvrir cette vulnérabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *