Catégories
Non classé

Ransomware Maze : Bouygues Construction

La filiale Construction de Bouygues, touchée par un ransomware le 30 janvier 2020, traverse actuellement une grave crise informatique. « Les équipes informatiques de Bouygues Construction, accompagnées d’experts externes et internes au groupe Bouygues, continuent de restaurer le système d’information et de mettre progressivement les fonctionnalités en service », a indiqué la société dans un communiqué mercredi. La société a été ciblée par un groupe de cybercriminels identifiés sous le nom TA2101 par les différents centres de réponse aux alertes et aux attaques (CERT), qui ont utilisé le rançongiciel Maze pour bloquer 237 ordinateurs et voler, une richesse de données variant selon les différentes sources (200 Go pour Zataz et jusqu’à plusieurs To selon l’ordinateur Bleeping).

« Ils [les pirates informatiques] m’ont informé qu’ils avaient 200 Go de données, 700 ou 1 000 téraoctets de données que vous voyez circuler, ce qui correspond à la taille totale du volume des 237 ordinateurs et serveurs cryptés », a expliqué le fondateur Damien Bancal de Zataz et leader du cluster 8brain cyber intelligence. « Les chiffres concernent les noms de domaine, les rapports, les passeports et concernent un peu plus de soixante pays: Canada, France, Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne … ». A ce jour, selon une source interne chez Bouygues Construction, 200 machines ont été nettoyées. Bouygues Construction est loin d’être la seule entreprise en France ciblée par le groupe pirate et le rançongiciel Maze, c’est également le cas notamment pour les hôtels Holiday Inn et Hilton.Lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.