Catégories
Attaque informatique Ransomware revil Sécurité Service informatique Uncategorized

Qui est Kaseya la victime d’un « Nouveau » ransomware?

La cyberattaque qui a frappé la société informatique Kaseya le week-end dernier a contraint la chaîne de supermarchés suédoise Coop à fermer plus de 800 magasins et supérettes. L’attaque ricoche et peut toucher plus de 1 500 entreprises dans le monde. Et les marques françaises ?

Kaseya développe des solutions et des services pour les fournisseurs de services gérés (MSP). Vendredi, alors que la plupart des Américains étaient prêts à fêter le week-end du 4 juillet, l’entreprise a subi une attaque contre l’une de ses solutions, Kaseya USA. Cela permet aux utilisateurs de distribuer des mises à jour et de surveiller à distance les systèmes informatiques de leurs clients.

Cependant, il y avait une vulnérabilité sur le système. Cela avait été découvert par le DIVD, l’Institut néerlandais de détection des vulnérabilités, qui avait prévenu l’entreprise. Kaseya l’a donc corrigé et le correctif a même été validé lorsque REvil ou l’une de ses filiales a frappé et exploité la vulnérabilité zero-day pour mener son attaque. À ce stade, peu de détails ont été publiés sur ce bug, sauf qu’il était assez facile à exploiter.

Grâce à cela, le groupe de hackers a pu diffuser des fichiers malveillants sous couvert d’une mise à jour automatique de Kaseya VSA et diffuser des ransomwares aux MSP utilisant la solution mais aussi à leurs clients. Il n’est pas encore possible de savoir exactement combien d’entreprises ont été touchées par cette attaque, mais il a été estimé vendredi que plus de 1 000 d’entre elles ont vu leurs fichiers cryptés alors que REvil avance le chiffre d’un million sur son site internet.

Caisses inopérantes, magasins fermés… Une cyberattaque sans précédent est devenue sa première victime en Europe, le groupe de supermarchés suédois Coop, qui représente 20% du secteur dans le pays, a été paralysé samedi 3 juillet par la cyberattaque contre l’entreprise américaine Kaseya. , spécialiste de l’infogérance informatique. 800 magasins sont toujours fermés pendant quatre jours, les caisses enregistreuses sont bloquées et hors d’usage.

C’est par l’intermédiaire d’un de leurs sous-traitants informatiques, Visma Escom, lui-même touché par la cyberattaque, que le système informatique interne de l’entreprise suédoise a été piraté. L’attaque a également touché plusieurs pharmacies suédoises et la compagnie ferroviaire du pays. Plus précisément, les pirates ont attaqué le logiciel phare de Kaseya, « VSA », conçu pour gérer de manière centralisée les réseaux de serveurs, contrôler et sécuriser les systèmes informatiques. Ils ont choisi la méthode des ransomwares, qui consiste à installer des logiciels malveillants qui bloquent toutes les machines ou ordinateurs ciblés jusqu’à ce que leurs propriétaires paient une rançon.

Jusqu’à 1 500 entreprises impliquées
Sur ses 40 000 clients, Kaseya estime que moins de 60 clients ont été touchés. Problème, la plupart d’entre eux gardent les clients pour eux-mêmes, ce qui facilite la propagation de l’attaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *