Catégories
Attaque Cybercriminels Evil Corp Ransomware Service informatique Technologie Uncategorized

Une prison américaine a été paralysée par une attaque ransomware

Une prison aux États-Unis a été la cible d’une cyberattaque au ransomware.

Les caméras de surveillance de la prison et les portes automatiques ne fonctionnaient plus.

Une situation incertaine qui a forcé les autorités à limiter les déplacements de tous ses détenus.

Aucune tentative de fuite organisé par un pirate informatique.

Le problème de ransomware est le même en France.

En raison de l’attaque, des caméras de surveillance et des portes à cellules automatiques ne fonctionnent plus (elles n’étaient pas ouvertes, mais un gardien de but a dû passer à chaque ouverture). La prison était simplement hors ligne. Les employés pentitiques ne pouvaient pas entendre des records des détenus et des registres identifiant les événements de sécurité semblent avoir été endommagés par l’attaque. Une situation incertaine qui a forcé au centre de la détention à grand mandat pour limiter tous ses détenus.
Ce phénomène est le même en France. Les communautés territoriales et certaines autorités publiques sont particulièrement ciblées par ces attaques dévastatrices, y compris les hôpitaux. Au Forum international de cyber-sécurité en septembre 2021, Guillaume Pedoard, directrice de l’Agence nationale des systèmes d’information, autorité de cybersécurité en France, sur le problème sans détour: «Si les hôpitaux français sont attaqués, c’est parce qu’il est facile: votre sécurité est zéro ».
Dans ce type de cas attaque les pirates informatiques toutes les infrastructures d’un réseau sans nécessairement savoir exactement ce qu’ils ciblent. Les pouvoirs publics visent souvent parce que c’est la plus faiblement protégée. Comme le poste est celui des États-Unis, Atlanta, Baltimore, Denver, Knoxville, la Nouvelle-Orléans et Tulsa ont déjà été influencés par des attaques de ransomware.
Mais ici, pas d’expériences d’échappement sur le dirigeant par un piratage de Geni, les assaillants semblent que les assaillants semblent purs mercitiles: obtenez une rançon contre la clé de déchiffrement. Le pénitentiarycret n’a pas eu droit à la loi, c’est l’une des victimes d’une attaque plus large de ransanques qui affecte plusieurs jours aux comptes de Bernadillo, autour de la ville d’Albuquerque. D’autres administrations urbaines ont simplement dû fermer, manque de systèmes fonctionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.