Catégories
Association informatique vidéo

Une cyberattaque généralisée sur plusieurs communautés, dont la Métropole d’Orléans

Un virus informatique, Emotet, a été actif dans un grand nombre de grandes entreprises et institutions françaises entre août et fin septembre. La Métropole d’Orléans, mais aussi la ville et au moins 14 des 18 académies de l’éducation nationale ont été ciblées.

Mag IT, un site spécialisé dans la cybersécurité, a révélé le 7 octobre que la Métropole d’Orléans ainsi que plusieurs grandes entreprises avaient été touchées en septembre par l’activité d’un virus cheval de Troie appelé Emotet. Comme Mag IT et France 3 l’ont découvert par la suite, l’attaque a également touché la commune d’Orléans et plusieurs académies, dont Orléans-Tours, mais aussi Nantes, Rennes, Amiens, Nancy-Metz, Strasbourg, Lyon, Grenoble, Montpellier, Toulouse, Aix-Marseille, Versailles. , Paris et Créteil. Inscrit à France 3, Metropolis a pu confirmer qu’un message d’alerte avait été envoyé fin septembre et que l’incident «avait été maîtrisé en 24 heures par la direction informatique». LIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.