Catégories
Attaque Nefilim Orange Ransomware Sécurité

Orange Business Services victime d’un ransomware

20 sociétés sont concernées, dont l’avionneur français ATR.

Malgré sa réputation d’entreprise de cybersécurité solide, Orange a subi une cyberattaque majeure dans la division Orange Business Services. Selon les allégations de pirates appartenant au groupe Nefilim, plusieurs clients commerciaux auraient été touchés lors d’une attaque subie le week-end du 4 juillet.

Orange Business Services victime d’un ransomware

350 Mo de données volées à Orange Business Services
Après le fameux WannaCry et la récente attaque contre l’Université de Rouen, c’est au tour d’Orange Business Services d’être victime d’une rançon. Plus de 350 Mo de données ont été volés lors de cette cyberattaque qui a eu lieu au début du mois. Il s’agit du département dédié aux entreprises directement ciblées par les hackers. Le groupe de hackers connu sous le nom de Nefilim a dévoilé son butin sur son site Web pour revendiquer l’attaque et prouver qu’Orange n’est pas invincible. La division Orange Business Services a reconnu les faits. Un ransomware de type cryptovirus a effectivement eu lieu.

Selon la société française, l’impact de cette cyberattaque serait encore limité. Les pirates ont pu voler « uniquement » les données hébergées sur une plate-forme appelée Neocles, qui est en cours de fermeture. Tous les clients concernés par ce vol de données ont apparemment été prévenus par Orange dans le processus. Les pirates ont réussi à voler des e-mails et des cartes de vol. Une vingtaine d’entreprises ont été touchées par l’attaque. L’avionneur français ATR, filiale d’Airbus, aurait été touché. Les cartes de vol volées proviennent de son domicile.

Une cyberattaque difficile à contrer
En mars dernier, une étude a montré que la majorité des ransomwares ont lieu en dehors des heures de travail, les soirs ou les week-ends. Cette cyberattaque confirme pleinement l’enquête FireEye. Pour être précis, 76% du ciblage des ransomwares se fait en dehors des heures d’ouverture. Quand ils sont les plus vulnérables. L’attaque dont Orange Business Services a été victime a eu lieu un samedi soir … Pendant ces fenêtres horaires, personne ne peut réagir immédiatement et fermer le réseau. Le processus de rançongiciel sera donc plus susceptible de réussir.

Nefilim est un collectif de jeunes hackers. Le groupe est apparu il y a seulement quelques mois et a déclaré qu’il n’attaquerait pas les hôpitaux, les écoles ou les gouvernements. Le Centre d’attaque et de réponse informatique de Nouvelle-Zélande a déjà révélé les méthodes que ce groupe a utilisées pour atteindre ses objectifs.

SOURCE:

Ransomware: Orange Business Services victime de son audace?
Mi-juillet, l’opérateur français a été victime du ransomware Nefilim, qui a attaqué son offre «pack informatique». Une offre de poste de travail en mode service (DaaS), initialement lancée en 2008 puis mise à jour en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.