Catégories
Attaque Hôpital informatique Ransomware Sécurité Technologie

L’Hôpital d’Albertville subit une cyberattaque


Le centre hospitalier Albertville-Moûtiers en Savoie est victime d’une cyberattaque depuis le lundi 21/12/2020. Elle a endommagé ses serveurs informatiques.

Le directeur et le directeur délégué, Guy-Pierre Martin (à droite) et Pierre Idée

Quelques jours après l’hôpital de Narbonne, qui a été touché par une cyberattaque infectant ses serveurs, le Centre Hospitalier Albertville-Moûtiers (CHAM) en Savoie a de nouveau été confronté à un virus informatique qui a endommagé son système d’information. Découvert le lundi 21 décembre, vers 18 h. 4, la cyberattaque provoquée par un virus «ransomware» rendu inaccessible «à un certain nombre d’équipements, de serveurs, de logiciels et d’une partie du réseau informatique». Comme l’a indiqué l’hôpital dans un communiqué de presse mercredi. Outre les hôpitaux d’Albertville et de Moûtiers, deux EHPAD ont également été , soutenu par CHAM, concerné.

Dès que l’attaque a été découverte, tout le réseau informatique de l’hôpital a été fermé, rendant impossible l’accès aux dossiers des patients et aux dossiers de traitement. «C’est très compliqué pour tous les services, nous sommes limités par l’ordinateur, et ça risque de durer», explique un officier hospitalier.

Les connexions informatiques à l’hôpital voisin de Chambéry, dont la gestion est partagée avec le centre hospitalier d’Albertville-Moûtiers, ont été suspendues à partir de lundi pour éviter de propager le virus. «Nous avons été informés lundi après-midi qu’une attaque assez grave avait eu lieu à Albertville et que tous les systèmes centraux de communication avaient été cryptés par le virus», explique un membre du personnel de l’hôpital de Chambéry.

Malgré sa virulence, l’attaque ne mettrait pas en péril le fonctionnement de l’établissement. La protection respiratoire et les salles d’opération, la plateforme d’imagerie et les urgences « fonctionnent normalement », précise l’hôpital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *