Catégories
Attaque Hôpital informatique Ransomware Sécurité Service informatique

Les FAI ont reçu l’ordre de bloquer l’accès à un site hébergeant des données de santé non chiffrées

Après avoir formellement découragé il y a quelques jours et avec raison d’utiliser tout site suggérant de «vérifier» si vous ne faites pas partie des 500 000 personnes dont les nombreuses données de santé ont été volées à des laboratoires à des fins d’analyses médicales, présidente de la CNIL, Marie-Laure Denis, avait rapidement appréhendé le tribunal de Paris pour bloquer l’accès à un lieu qui héberge juste les informations personnelles et sensibles volées.

Le tribunal de Paris a rendu mercredi une décision exigeant que les FAI bloquent l’accès à un site contenant une base de données d’env. 500 000 patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.