Catégories
Attaque informatique Nefilim Ransomware Sécurité Technologie

Le groupe SPIE ciblé par les ransomwares en juillet

Avec un ransomware, le group Nefilim ont attaqué le groupe SPIE en juillet. Si le groupe a réussi à récupérer ses systèmes, des données volées sont diffusées depuis hier par des attaquants.

Le groupe SPIE ciblé par les ransomwares en juillet

Le groupe SPIE n’a pas échappé à la vague de ransomwares qui a touché les entreprises françaises en juillet. Comme le rapporte leMagIT, le groupe SPIE, spécialisé dans les réseaux d’énergie et de télécommunications, a été pris pour cible par les opérateurs de rançongiciels Nefilim début juillet. Le ransomware a été activé dans la nuit du 13 au 14. Juillet et a bloqué plusieurs serveurs Windows du groupe, provoquant un «temps d’arrêt des applications métier», selon un porte-parole de Spie. L’entreprise précise néanmoins que l’impact opérationnel est resté très limité et que les équipes se sont immédiatement activées pour remettre en service les systèmes concernés.

Comme c’est maintenant le cas avec les attaques de ransomwares, cela a également entraîné le vol de données. Hier, les opérateurs de ransomware nefiliim ont commencé à placer sur leur blog des archives sur des fichiers qu’ils prétendent volés sur les serveurs du groupe. Une archive 10go est proposée et le blog montre que cette archive n’est que la première partie des données publiées. Le groupe SPIE, pour sa part, confirme que « des données internes et des données d’un nombre très limité de clients peuvent avoir été volés » et assure avoir pris contact avec les clients concernés.

La distribution en ligne de données volées n’est pas une bonne nouvelle pour SPIE, mais cela indique que l’entreprise a choisi de ne pas payer la rançon exigée par les cybercriminels et a réussi à remettre ses systèmes en marche sans récupérer la clé de décryptage utilisée par les ransomwares.

Le groupe Nefilim avait déjà été à l’origine de l’attaque d’Orange Business Services début juillet.

SOURCES:

Le groupe SPIE ciblé par les ransomwares en juillet
ZDNet France

Le ransomware a été activé dans la nuit du 13 au 14. Juillet et bloqué plusieurs serveurs Windows du groupe, provoquant des « temps d’arrêt …
Image tirée d’un article de recherche sur les «ransomwares»
Nefilim ransomware harponne le groupe Spie
LeMondeInformatique

Ransomware: SPIE confirme avoir été frappé par Nefilim
LeMagIT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.