Catégories
Attaque informatique Sécurité

« l’Agence du revenu » suspend ses services en ligne car elle est piraté!

l’Agence du revenu piraté!

L’Agence du revenu du Canada (ARC) a dû suspendre ses services en ligne dimanche après avoir été la cible de deux cyberattaques au cours desquelles des pirates ont utilisé des milliers d’identités et de mots de passe frauduleux pour obtenir des avantages et accéder aux renseignements personnels des Canadiens.

Environ 5 500 comptes de l’ARC ont également été la cible d’une cyberattaque «bloquant la légitimité». Ce type de cyberattaque utilise des noms d’utilisateur et des mots de passe collectés lors de piratages de comptes précédents et tire parti du fait que de nombreux internautes utilisent les mêmes mots de passe pour plusieurs de leurs comptes.

L’accès à tous les comptes concernés a été suspendu afin de protéger les informations des contribuables canadiens. Le service en ligne «Mon dossier» de l’Agence du revenu du Canada n’était pas disponible dimanche matin.

Cette décision intervient à un moment où de nombreuses entreprises et citoyens canadiens utilisent le site Web de l’agence pour s’inscrire à divers programmes financiers mis en place pour les aider pendant la pandémie du COVID-19.

Selon un haut fonctionnaire fédéral, le gouvernement espère rétablir le service en ligne aux entreprises d’ici lundi. C’est à partir de cette date qu’ils ont pu souscrire aux derniers services d’assistance qui leur étaient destinés. On ne sait pas si la suspension des services aura un autre impact sur les programmes fédéraux tels que l’Allocation canadienne pour enfants et l’Allocation canadienne d’urgence.

L’ARC reste vague sur ce que les victimes de ces cyberattaques doivent faire pour restaurer leurs comptes. Elle dit simplement qu’une lettre leur sera envoyée.

Au moins une victime dit qu’elle attend toujours les nouvelles du gouvernement après que quelqu’un a déjà piraté son compte de l’ARC pour s’inscrire avec succès à la prestation d’urgence mensuelle du Canada de 2 000 $.

Leah Baverstock de Kitchener, en Ontario, dit qu’elle a découvert que son compte avait été piraté lorsqu’elle a reçu plusieurs courriels de l’ARC le 7 août annonçant que sa demande de PKU avait été acceptée. Cependant, elle n’a pas perdu son emploi pendant la pandémie et n’a jamais fait une telle demande. Elle a également appelé l’agence.

«La dame à qui je parlais a pensé que c’était bizarre», dit-elle. Elle m’a alors dit qu’un de ses supérieurs devait m’appeler dans les 24 heures car mon compte n’était pas disponible. Et je n’en ai pas entendu plus. « 

Mme Baverstock a exprimé sa frustration face à ce manque de suivi. Elle dit toujours qu’elle ne sait pas comment les pirates ont pu accéder à son compte. Elle a contacté sa banque et d’autres institutions financières pour leur demander d’empêcher les pirates d’utiliser ses informations personnelles pour commettre d’autres fraudes. «Je suis très inquiet. Tout le monde peut utiliser mon nom. Qui sait ? « 

Les services en ligne du gouvernement fédéral qui utilisent GCKey pour y accéder ont été la cible de cyberattaques affectant 14 541 comptes, a déclaré samedi le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada dans un communiqué.

Utilisé par près de 30 ministères fédéraux, GCKey donne aux Canadiens accès à des services comme mon compte ou leurs comptes d’immigration, de réfugiés et de citoyenneté au Canada. Les mots de passe et noms d’utilisateur de 9 041 Canadiens ont été acquis frauduleusement et utilisés pour tenter d’accéder aux services publics.

«Tous les comptes GCKey concernés ont été annulés dès que la menace a été détectée», selon le gouvernement fédéral, qui garantit que les ministères concernés communiqueront avec les Canadiens touchés par cette cyberattaque.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Commissariat du Canada à la protection de la vie privée ont été informés de ces cyberattaques visant les renseignements personnels des Canadiens. LIEN

Maj:

20minutes.fr
Canada: des milliers de comptes en ligne de services gouvernementaux piratés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.