Catégories
Attaque Etude informatique prix Ransomware Sécurité Service informatique

Cyber ​​attaques d’entreprises, plus chères que prévu!

À l’origine de telles attaques, l’argent est à nouveau et la principale motivation. Qu’il soit réclamé par une demande de rançon ou réalisée par la revente de données, il est toujours au cœur des préoccupations du commerce. Afin d’atteindre leurs objectifs, ce dernier doit donc utiliser une stratégie qui nécessite parfois plusieurs mois de préparation en fonction de la structure ciblée. Dans certains cas, les hackers cherchent à s’infiltrer très tôt et à mettre leurs programmes en dortoir à travers la gravité de l’offuscation. Ils peuvent effacer leurs morceaux et déclencher leurs attaques quelques semaines / mois plus tard.

Cyber ​​attaques d’entreprises, plus chères que prévu!

Il sera nécessaire de s’habituer à ce que la numérisation croissante apporte avec ses nombreux problèmes, et parmi ceux-ci sont des cyberattaques. Leur puissance et leur structure varient selon l’objectif sélectionné, mais la conséquence est identique à toutes les victimes: une immobilisation totale ou partielle de l’appareil productif pour une période indéterminée. Suit une vraie galère pour les structures qui cherchent à se remettre de ces attaques.

Au cœur de la méthode d’une cyberattaque, la première étape consiste à reconnaître, il consiste à récupérer des informations maximales – courriels, téléphones, noms – sur une ou plusieurs de la société. Cette phase d’ingénierie sociale permet de trouver un point d’entrée qui, dans la plupart des cas, c’est l’e-mail. Que vous utilisiez la méthode de phishing, l’installation de logiciels malveillants ou des arnaques d’utilisateurs pour le président, l’objectif, une fois dans les systèmes d’information, effectuez des mouvements. Latérales qui permettent aux pirates d’infiltrer et de toucher d’autres éléments du réseau de la société. L’attaque implémente plus largement et capture ainsi davantage de données et paralysant les serveurs internes.

Le mode survie d’une entreprise

L’un des premiers réflexes pour les entreprises est de couper leurs systèmes d’information pour limiter la pause et empêcher l’attaque de la propagation de l’interne. Un réflexe de survie qui leur permet d’organiser une réponse et d’accélérer le retour à une situation normale. Si les instructions des systèmes d’information, pour les entreprises qui les possèdent sont sur le pied de la guerre, ils ne peuvent que voir les dommages causés.

Dans un processus de retour au processus normal, certaines entreprises peuvent décider de payer immédiatement une rançon en violation des autres essayant de résoudre le cambriolage de leur système d’information. Dans les deux cas, il n’est jamais certain que ce type d’attaque ne se reproduise plus. Il est donc utile de veiller à ce qu’il existe une stratégie de prévention en tant que plans de restauration de l’activité (PRA), qui sont déclenchés à la suite d’une catastrophe. Il investira également dans des solutions de protection des applications ainsi que ceux qui visent à découvrir des attaques et à les bloquer en amont. En bref, il n’est pas question de savoir si le système d’information sera touché, mais plutôt quand ce sera.

Les solutions contre les cyberattaque

Malgré toutes les dispositions technologiques prises, de nouvelles attaques de plus en plus puissantes et pervers seront en mesure de contourner les nombreux systèmes de sécurité créés par des entreprises. L’un des défis des années à venir est donc au niveau de la prévention de l’homme. L’idée d’un pare-feu humain n’est possible que si les employés de la société sont formés pour reconnaître les signes d’une cyberattaque. Cet aspect sera tout important car la transition numérique des entreprises s’est largement accélérée depuis la crise CVIV-19 et le nombre de cyberattaques multiplié par quatre entre 2019 et 2020 en France. Il est donc important et urgent d’introduire un système de responsabilité commune qui ne permettra pas de mieux faire du risque pour mieux préparer les entreprises aux futures attaques.

Et ceux-ci peuvent avoir un impact très important sur la production et conduire à une immobilisation pendant un certain temps. Les récentes cyberattaques ont assisté à un pipeline colonial, un grand réseau de pipelines pétroliers, qui porte près de 45% des combustibles de la côte est aux États-Unis et qui a provoqué un lieu de fourniture pendant plusieurs jours. Cela a généré des mouvements de panique dans la population, entraînant des lacunes dans certaines stations-service. En fin de compte, la société a dû payer près de 4,4 millions de dollars de rançon aux pirates. Des exemples tels que celui-ci montrent qu’une immobilisation de la production, voire de courte durée, peut entraîner des pertes financières importantes pour les entreprises touchées par les cyberattaques ainsi que pour les acteurs de leur écosystème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.